Auchan s'ouvre à la co-création de produits, et à leur distribution

Par 10 décembre 2012 2 commentaires
Auchan Quirky

Le distributeur se rapproche du réseau de co-création Quirky pour distribuer les produits mis au point par la communauté. Dès janvier, il sera aussi possible de participer à ce processus d'élaboration collaboratif.

 Distribuer via les canaux consacrés des supermarchés des produits mis au point par des particuliers ? C'est ce que va faire Auchan à partir du 14 décembre. Le distributeur s'est ainsi rapproché de Quirky, un réseau social américain dédié à la co-création de produits du quotidien. C'est-à-dire qu'il suffit de payer 10 dollars pour déposer une idée. Chaque semaine, les cinquante meilleures sont sélectionnées, puis mises en forme par Quirky, en concertation avec les internautes. Deux produits seraient ensuite lancés chaque semaine, et distribués via les réseaux de Quirky mais aussi des partenaires officiels. Les bénéfices étant répartis entre tous les maillons de la chaîne. En France, c'est donc Auchan qui distribuera les produits issus du réseau. La première étape est juste celle de la distribution : 8 produits sélectionnés seront vendus dans les rayons de l'hypermarché. A partir de fin janvier 2013, il sera aussi possible de passer à l'étape suivante : celle de la participation. Les consommateurs pourront se connecter sur le site et obtenir un code promotionnel permettant de déposer gratuitement un dépôt d'idées. Il pourra ensuite la partager sur le site de Quirky, et la développer.

Vers la co-création

Les deux meilleures chaque semaine seront ensuite réalisées, et distribuées. Une initiative dans la veine de l'implication du client dans le processus de création, de développement voire de distribution. Ainsi Flavien Dhellemmes, consumer electronics director chez Auchan, explique à L’Atelier que le concept "est dans l’air du temps et  qu’il ne répond à aucun besoin client, sauf celui de la création, le seul que le client n’avait pas". Une position confortée par Philippe Moati professeur d'économie à l'Université Paris-Diderot et co-président de l'Association L'Observatoire Société et Consommation.  "Cela apporte au consommateur un moyen de s’exprimer et de s’inviter au processus de création de l’enseigne (même si la part des produits est  infime dans la gamme NDRL), engagement qui permet aussi à l’entreprise de resserrer le lien avec lui", explique t-il à L'Atelier.

Un business model à succès ?

Ce partenariat  est d’abord un moyen d’expérimenter un nouveau modèle commercial centré sur l’expérience client plus profonde. "La logique du produit si chère à la grande distribution disparaît et est remplacée par la logique du consommateur qui reprend sa place", rajoute Philippe Moati. "Cela permet à l’enseigne d’être plus proche des consommateurs contenus dans la zone de chalandise, de resserrer les liens avec eux, d’avoir une autre approche", poursuit Flavien Dhellemmes. Ce modèle  pause les première briques un business plan mais il est encore loin de conquérir la grande distribution française.  Et c’est avec précaution que Flavien Dhellemmes déclare à L'Atelier"que c’est une nouvelle étape mais il est trop tôt pour dire si cela va envahir la France". Et de proposer d'attendre les premiers résultats. Pour Philippe Moati, cependant, l'initiative a de fortes chances de prendre :"la concurrence dans la grande distribution est très médiatique, et c’est pour cela que ce service pourrait vite se généraliser. Le consommateur pourrait du coup vite attendre que chaque enseigne propose un service du même genre. Malheur aux derniers!".

 

Haut de page

2 Commentaires

Une plateforme française d'innovation participative existe déjà: novin.fr...peut être pour ceux qui veulent voir leur produit fabriqué en France!

Soumis par Nov'in (non vérifié) - le 16 décembre 2012 à 23h01

Pour compléter votre article, sachez qu’une initiative Française alternative
à Quirky France / Auchan existe: La Fabrique à innovations
(www.lafabriqueainnovations.com)

Il existe donc plusieurs modèles différents et alternatifs à la conception
classique de produits grands publics.

Le travail avec la communauté de créatifs et notamment le reversement des royalties est assez différent d’un modèle à l’autre.

Nous laissons donc aux internautes le choix d’adopter le modèle qui leur correspond le mieux

Cdlt

Soumis par La Fabrique à innovations (non vérifié) - le 20 mars 2014 à 11h54

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas