L'Australie veut accélérer son intégration du numérique

Par 28 août 2012
Australie

La croissance australienne serait en retard comparée aux autres pays industrialisés. La faute à un trop lent passage à l'ère numérique. Pourtant, l'économie du pays pourrait être stimulée par Internet.

Pour pousser son économie vers le haut, l'Australie doit tirer davantage parti de l'industrie numérique et notamment des infrastructures de télécommunications. Que ce soit les consommateurs, les entreprises ou encore le gouvernement, les Australiens seraient trop lents à s'adapter à la réalité numérique par rapport aux autres pays développés, et en subiraient les conséquences. En effet, les entreprises qui ne s'adapteraient pas à Internet en souffriraient. Pourtant, pour le ministère chargé des télécommunications et de l'économie numérique qui a rassemblé les résultats de plusieurs études, l'Australie a le potentiel pour devenir un acteur majeur de l'Internet d'ici à 2020.
 Le ministère encourage ainsi son gouvernement ainsi que les entreprises du pays à innover, conscient que le web a fait tomber de nombreuses barrières et notamment exposé ses entreprises à la concurrence sur les marchés internationaux.

Les frontières s'abaissent



Selon une étude menée par Boston Consulting Group, le cabinet a estimé qu'en 2012, Internet générait 3,3% du PIB du pays, comparativement à une moyenne de 4,3% pour les pays industrialisés. En effet, la performance en ligne serait pauvre comparée au niveau de vie des Australiens. Quant à la croissance, elle se développe à seulement 3,7% par rapport à la croissance moyenne de 5,5%.
Reste que le pays semble avoir saisi l'ampleur des enjeux. Le ministère cite ainsi une étude d'IBIS world, qui estime que des améliorations en matière de technologie de l'information et de la communication à haut débit permettraient à l'Australie de revenir jouer les premiers rôles. Et ça tombe bien, puisque début 2013, la construction d'un réseau national à haut débit devrait être en chemin et accessible à une grande partie du territoire d'ici 2015.

Un avenir à prendre en main



Selon le cabinet, cela permettra de faciliter la croissance de l'exportation de services, que ce soit sous la forme du tourisme, de l'éducation, des services de santé et d'affaires, de l'Internet. Le pays pourrait voir sa croissance à long terme revenir à 1,7% en 2020. Et en 2011, Access Economics Deloitte estimait que la contribution directe d'Internet à l'économie australienne était d'environ 50 milliards de dollars par an et devrait progresser pour atteindre plus de 70 milliards par an d'ici 2016. Mais construire des réseaux ne suffit pas. Le ministère rappelle également que le pays doit former et assister sa population active, ses consommateurs et ses entreprises pour les doter de compétences en matière de numérique. Cela, afin de sensibiliser et rattraper un retard d'usage. Une autre étude d'Access Economics Deloitte datant de 2011 constatait ainsi que l'Australie ne disposait que d'environ la moitié du taux de télétravail du Canada et des États-Unis.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas