Quand les auteurs de virus se retrouvent devant le juge pour enfants...

Par 23 décembre 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

La situation est pour le moins originale... Un adolescent anglais vient d'être condamné pour avoir diffusé le ver informatique Randex. Celui-ci était conçu pour transformer les ordinateurs...

La situation est pour le moins originale... Un adolescent anglais vient d'être condamné pour avoir diffusé le ver informatique Randex. Celui-ci était conçu pour transformer les ordinateurs infectés en ‘zombies’ participant à des campagnes d’envois massifs de spam. Selon la presse britannique, le jeune homme de 16 ans a été condamné à une peine de six mois de prison avec sursis par le tribunal pour enfants de Crewe dans le South Cheshire en Grande-Bretagne.

L’enquête internationale, associant Scotland Yard, le FBI, le département du Crime Technologique de la Police Montée canadienne et Microsoft, portait sur des plaintes selon lesquelles le gang d’auteurs de virus revendait des listes d’ordinateurs infectés aux spammeurs.

Deux Américains et un Canadien seraient également impliqués dans le trafic, le membre canadien (lui aussi âgé de 16 ans) ayant été arrêté en mai 2004 et condamné à neuf mois de prison avec sursis. Toujours selon la presse britannique, ces derniers seraient tous trop jeunes pour être mis en détention !

L'histoire, relayée par le spécialiste en sécurité informatique Sophos, ne dit pas si ces jeunes cyber-criminels ont été interdits d'accès aux salles informatiques de leurs lycées respectifs !

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/12/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas