Des auteurs poursuivent Google pour violation de droits d'auteur

Par 21 septembre 2005

Plusieurs auteurs traînent Google devant les tribunaux pour son programme Google Print qui, selon eux, constitue ''une violation massive du droit d'auteur''. Le projet est un moteur de recherche...

Plusieurs auteurs traînent Google devant les tribunaux pour son programme Google Print qui, selon eux, constitue "une violation massive du droit d'auteur". Le projet est un moteur de recherche capable de retrouver une information dans des livres préalablement numérisés. Google lui en bénéficie en vendant de la publicité sur les pages de recherche comme il le fait sur son moteur de recherche traditionnel.

L'Author Guilds qui représente 8000 auteurs publiés, prend part à la "class action". Cette procédure permet à toutes les victimes potentielles de se joindre à la plainte. Parmi les plaignants, on trouve Betty Miles, un auteur de livres pour enfants et adultes, Herbert Mitgang, auteur de nombreux ouvrages comme la biographie d'Abraham Lincoln.

Les auteurs ont chacun des livres dans la bibliothèque de l'université du Michigan. Cette université est parmi celles qui ont donné leur accord à la numérisation de tous leurs ouvrages comme celle de Harvard et de Stanford. La bibliothèque de New York et celle d'Oxford, elles ont autorisé la numérisation des ouvrages qui ne sont plus couverts par le droit d'auteur.
Cliquer pour agrandir

"Ni Google, ni personne d'autre que les détenteurs légitimes de ces copyrights ne peuvent décider quand et comment leurs travaux pourront être copiés", explique un représentant de l'Author Guilds. L'association dit ne pas savoir si Google a déjà numérisé les ouvrages de ses membres.

Depuis le début, Google affirme que son programme vise une utilisation "juste" de la numérisation des ouvrages. "Nous regrettons que ce groupe ait choisi le procès pour tenter d'arrêter un programme qui permettra aux livres et à l'information qu'ils contiennent d'être accessible au monde entier", répond Google. " Google Print bénéficient directement aux auteurs et aux éditeurs puisqu'il augmentera les ventes de livres. Et, s'ils le choisissent, les auteurs ou éditeurs peuvent exclure leurs livres du programme."

Google a temporairement suspendu son projet de bibliothèque le mois dernier pour donner le temps aux auteurs et à leurs éditeurs de choisir s'ils veulent ou non donner leur accord à la numérisation de leurs ouvrages.

(Atelier groupe BNP Paribas- 21/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas