Authentification unique open source : deux pour le prix d'un

Par 11 mars 2008
Mots-clés : Smart city

OpenLiberty.org lance sa bibliothèque client open source dédiée au développement d'applications 2.0 reliées aux systèmes d'identification. Un marché également occupé par OpenID.

La communauté ouverte de développeurs OpenLiberty veut faciliter le développement d'applications web 2.0 dans le domaine de l'authentification unique*. Elle lance OpenLiberty-J, une bibliothèque open source permettant aux développeurs de profiter du standard Identity Web Services Framework de la Liberty Alliance. Ce consortium réunit des grands comptes comme Intel, IBM et Sun dans le but de définir des protocoles communs de fédération d'identité. Et donc d'optimiser la sécurité et la confidentialité de leurs applications pour les utilisateurs. L'ouverture de cette librairie permet d'envisager plusieurs types d'applications consommatrices d'identité. C'est à dire les solutions présentes dans les architectures orientées services, les environnements de réseau social ou encore les applications clients sur les PC et appareils mobiles.
Développer l'authentification unique
Selon ses concepteurs, OpenLiberty-J permet de réaliser des applications d'identité interopérables avec "les produits et déploiements Liberty dans le monde". Cette librairie est destinée aux développeurs d'applications Java. Encore en version bêta, elle est déjà téléchargeable sur le site de la communauté. OpenLiberty-J n'est pas la première sur le secteur du développement d'applications 2.0 capables de gérer des identités. La communauté OpenID propose déjà sa bibliothèque de codes mais leurs terrains de jeu diffèrent : OpenLiberty est plus axé vers les entreprises. OpenID, plus basique et opérationnel, est utilisé par les sites interactifs. La concurrence des deux protocoles s'est accrue récemment avec l'annonce de l'entrée de grands comptes comme Yahoo! et Microsoft au conseil d'administration d'OpenID.
Le 2.0, nouveau champ de bataille
D'où la nécessité pour OpenLiberty de s'affirmer sur le terrain du web 2.0. "OpenLiberty veut revenir sur le devant de la scène avec un dispositif d'implémentation gratuit et simple d'accès", souligne Guillaume Plouin. Comment, finalement, choisir entre les deux protocoles, lorsqu'on est une entreprise qui souhaite s'ouvrir aux services web 2.0 ? "L'histoire est toujours la même : d'un côté vous avez une norme sophistiquée mais difficile à prendre en main. De l'autre, un protocole plus simple mais aussi beaucoup plus basique", conclut le fondateur du blog Tendances IT. Pour information, la communauté OpenLiberty.org présentera sa bibliothèque à l'occasion d'un webcast le deux avril.
* Un système qui permet à l'utilisateur de ne s'identifier qu'une seule fois pour accéder à plusieurs applications informatiques ou sites.

L'Atelier BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas