Autobytel pourrait bien constituer un nouveau modèle d’intermédiation en

Par 21 octobre 1998

ligne. Créée en Californie en 1995, Autobytel met en rapport acheteurs et vendeurs de voitures américains, en diminuant certaines étapes intermédiaires dans l’acte d’achat. La société grâce à son s...

ligne.
Créée en Californie en 1995, Autobytel met en rapport acheteurs et
vendeurs de voitures américains, en diminuant certaines étapes
intermédiaires dans l’acte d’achat. La société grâce à son site
http://www.autobytel.com a inventé une nouvelle manière d’acheter et de
vendre des voitures.
Elle prélève des commissions sur les ventes réalisées et sur le droit de
souscription au service.
Le consommateur se connecte au site, fait des recherches, enregistre une
requête précise, puis remplit une demande de crédit ou de paiement qui
part chez le vendeur. Sachant exactement ce que désire l’acheteur
potentiel, celui-ci peut ainsi le contacter directement pour convenir d’un
rendez-vous chez le concessionnaire.
Autobytel de son côté adresse un e-mail à l’acheteur pour qu’il évalue la
prestation du vendeur. L’intermédiaire n’accepte qu’une seule requête,
pour un seul véhicule par consommateur.
De 700 vendeurs de voitures aux Etats-Unis référencés en 1995 sur ce site
d’intermédiation, on en comptera 3 000 fin 1998. Les vendeurs sélectionnés
sont exclusifs. Ainsi, sur 54 répertoriés à Los Angeles, Autobytel en
compte dix. Chaque vendeur paye une souscription ainsi qu’une petite
commission sur chaque vente. Un Extranet permet une communication en temps
réel avec les vendeurs affiliés.

Aux Etats-Unis, ce nouveau type de médiation en ligne connaît un réel
succès. Non seulement, le site permet aux consommateurs de gagner du
temps, mais le vendeur gagne de son côté des ventes supplémentaires,
augmente sa marge et peut espérer fidéliser ces nouveaux clients.

Autobytel propose également un service similaire pour les voitures
d’occasion, les assurances, le crédit et la location longue durée.

761 000 personnes ont utilisé ce mode d’achat en 1997. A la fin du premier
semestre 1998, on en comptait déjà 635 000.
Selon la société d’études JD Powers et Associates, dès l’an 2000, 34 % des
acheteurs de véhicules neufs effectueront leur acquisition en ligne.

Autobytel va s’installer prochainement en Europe (Grande-Bretagne,
Espagne, Allemagne et France). Il faut reconnaître que pour un
concessionnaire, le modèle développé par la société fait baisser
considérablement les coûts. Selon certaines estimations, la vente de 100
voitures dans un mois lui coûte environ 126 800 dollars, chiffre tombant à
21 400 dollars! avec le système Autobytel. De plus, la marge du vendeur
augmente. En passant par le site Web d’Autobytel, un concessionnaire du
Michigan a ainsi calculé qu’il touchait 534 dollars par véhicule neuf
vendu, contre 340 dollars en vente classique.
(Deux pages - Points de Vente 21/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas