Automobile: confort, sécurité et flexibilité à l'honneur

Par 06 octobre 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Pendant longtemps, l'un des objectifs des constructeurs a été de rendre l'automobile accessible à tous. Aujourd'hui, d'autres priorités se dessinent, comme celles d'un...

Pendant longtemps, l'un des objectifs des constructeurs a été de rendre l'automobile accessible à tous. Aujourd'hui, d'autres priorités se dessinent, comme celles d'un confort et d'une praticité toujours plus importants, ou encore la possibilité de bénéficier d'une voiture... à la demande. Après la voiture, est-ce au tour de l'automobiliste d'être au centre des préoccupations des fabricants?
 
Le bien-être des conducteurs est de plus en plus important pour les professionnels comme pour les usagers eux-mêmes. La voiture doit devenir un plaisir, et non plus un simple outil utile pour les déplacements. Première nécessité: la sécurité. Les conducteurs s'avèrent de plus en plus exigeants vis-à-vis des options qui rendent leur véhicule plus sûr et plus résistant.
 
Car les accidents restent la bête noire: François Vernières, de l'Institut européen de recherche sur les systèmes embarqués et leurs technologies, note que "sur une 'carrière' de conducteur de 50 ans, une personne a environ 1 % de risque de décéder d'un accident de la route et 2 à 3% de rester handicapée à la suite d'un accident". Les spécialistes travaillent donc à optimiser l'adhésion roues/route pour un meilleur freinage, à renforcer les habitacles, à mettre au point des systèmes destinés à prévenir l'endormissement du conducteur...
 
Si de nombreux projets ne verront pas le jour avant plusieurs années, d'autres devraient être bientôt disponibles. C'est le cas du pneu "intelligent" de Continental qui, doté d'une sonde, est capable de transmettre des données à l'électronique du véhicule sur des sujets aussi divers que l'état du sol ou l'humidité. Grâce à ce dispositif, le système de régulation de la voiture est alors capable de réagir plus précisément aux agressions.
 
Autres desideratas: le confort et une plus grande maniabilité. Faire de la voiture un loisir pour tous, un lieu de détente où l'on aura moins besoin d'être attentif et, souvent, sur les nerfs… Plusieurs projets sont en cours de réalisation, comme la mise en place de micro-capteurs "proprioceptifs" qui mesureront les variations de température et de pression et qui feront état d'éventuelles dégradations des grandes fonctions, ou encore un ordinateur capable de garer le véhicule sans l'aide du conducteur par un système de caméras en 3D et d'un logiciel chargé de traiter les manoeuvres.

La voiture du futur sera ultra perfectionnée avec un  grand confort(cliquez pour agrandir)
Pour Jean-Paul Laumond, spécialiste de l'algorithmique du mouvement au Laboratoire d'Analyse et d'Architecture des Systèmes (Laas) à Toulouse, qui note que "ces dispositifs sont suffisamment matures pour que l'on puisse envisager de les embarquer sur des automobiles d'ici dix ans", ces nouveautés sont prévues pour bientôt...
 
Et côté passagers? Pour les divertir, il devrait être bientôt possible d'ajouter aux lecteurs de DVD déjà existants une fonction téléchargement de films, de jeux électroniques ou de fichiers MP3, voire d'une connexion Internet.
 
Tout le monde cependant ne rêve pas d'une voiture ultra perfectionnée. Certains ne veulent même que pouvoir se déplacer. Et encore, que de temps en temps. Pour ces petits conducteurs, faire l'achat d'une voiture est un investissement coûteux et peu intéressant. Et les sociétés de location de voiture ne proposent encore que des forfaits peu flexibles et relativement chers. Pourtant il est facile de répondre à ce problème. C'est ce que fait Zipcar. Cette compagnie américaine propose 1600 voitures à ses membres. Celles-ci, réparties sur 200 emplacements dans sept villes, peuvent être louées à n'importe quel moment, pour n'importe quelle durée. La seule règle fixée est le tarif: 8 dollars de l'heure.

Zipcar propose la location "à la demande" de ses 1600 voitures(cliquez pour agrandir)
Constructeurs et entrepreneurs semblent avoir compris les nouvelles tendances du XXIème siècle: envie de flexibilité, de facilité, de choix, et les appliquent au secteur de l'automobile. Mais trop d'accessoires sensés rendre la voiture plus efficace ne risquent-ils pas de rendre l'automobiliste moins responsable?
 
A ce sujet lire aussi:

Internet et les TIC: comment vont-ils dessiner le futur de la voiture? (édito)

 
Mathilde Cristiani, pour L'Atelier
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 06/10/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas