Automobile : l'Europe alloue une fréquence spéciale aux radars anti-collision

Par 19 janvier 2005

Constructeurs et équipementiers automobiles parlent depuis quelques temps d'implémenter sur les voitures du futur des radars anti-collision. De courte portée, ceux-ci seraient capables de...

Constructeurs et équipementiers automobiles parlent depuis quelques temps d'implémenter sur les voitures du futur des radars anti-collision. De courte portée, ceux-ci seraient capables de détecter des dangers de collision d'un véhicule avec un obstacle et de déclencher ainsi automatiquement les systèmes de freinage du dit véhicule.

La voiture du futur est en fait la voiture de demain, puisque de tels systèmes sécuritaires devraient être disponibles à partir du deuxième semestre 2005 ! La Commission européenne vient en effet d'adopter une décision qui alloue une bande de fréquences spéciale aux radars de courte portée, résultat d'un travail mené ces deux dernières années dans le domaine du spectre radioélectrique et de la sécurité routière.

Viviane Reding, la commissaire responsable de la société de l'information et des médias, a lancé un appel aux industriels pour qu'ils profitent de cette nouvelle base juridique lancée par la Commission européenne.

Par ailleurs, la commission européenne a précisé qu'elle poursuivait le financement de la recherche sur d'autres applications liées à la sécurité routière : les systèmes de transmission de données sans fil de haute capacité ou encore la localisation de victimes dans les cas d'urgence.

(Atelier groupe BNP Paribas - 19/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas