Autoweb et Autobytel se sont introduits en Bourse.

Par 29 mars 1999
Mots-clés : Future of Retail

Prenant une longueur d'avance sur son concurrent Autobytel, Autoweb a fait son entrée avec succès au Nasdaq le mardi 23 mars. Le titre finit la journée avec une valeur multipliée par trois. Autoby...

Prenant une longueur d'avance sur son concurrent Autobytel, Autoweb a fait
son entrée avec succès au Nasdaq le mardi 23 mars. Le titre finit la
journée avec une valeur multipliée par trois. Autobytel a suivi le même
chemin le 24 mars, également avec succès.
Créées en 1995 (juillet pour Autobytel, octobre pour Autoweb), ces deux
entreprises spécialisées dans la vente en ligne de voitures neuves et
d'occasion ont des services très similaires. Tout acheteur potentiel peut,
une fois connecté sur leur site, indiquer directement le modèle de voiture
ou se faire conseiller. Après avoir répondu à un questionnaire dans ce
second cas, il se voit proposer une liste de voitures correspondant à ses
souhaits. Il peut afficher à l'écran, pour chacune d'elles, leurs fiches
techniques.
Une fois sa décision prise, le service le met en relation automatiquement
avec le revendeur disposant du véhicule, le plus proche de son domicile.
Celui-ci prend alors contact avec lui dans les 24 heures.
Autobytel disposerait d'un réseau de 2 700 revendeurs (exclusifs sur le
territoire), 3 900 pour Autoweb (pas d'exclusivité).
Les deux services sont gratuits pour l'acheteur. Le revendeur verse une
commission proportionnelle au nombre de prospects rabattus chez Autoweb,
forfaitaire chez Autobytel dans le cadre d'un contrat conclu pour 4 ans.
Toute une gamme de services (assurances, prêts financiers) est proposée
par les deux sociétés.
Les deux services annoncent des pertes (19,4 millions de dollars pour
Autobytel, 11,5 millions de dollars pour Autoweb). Leurs dépenses
marketing sont énormes (22 millions de dollars pour Autobytel).
Selon les analystes financiers "leur succès est dû à leurs prix
compétitifs, mais aussi au fait que les gens aiment acheter des voitures
sans avoir à subir la pression, l'agressivité des vendeurs".
(Le Monde Economie - 30/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas