Aux Etats-Unis, la confiance augmente peu à peu dans les médias en ligne

Par 28 septembre 2009
Mots-clés : Future of Retail

TV et journaux restent les médias les plus consultés. Mais Internet gagne progressivement du terrain, en matière de popularité et de crédibilité. Classes supérieures, jeunes et Hispaniques en sont les premiers consommateurs.

Le First Amendment Center annonçait récemment qu'une grande partie des Américains considère encore les médias traditionnels comme la source la plus fiable d'information. Pour AraNet, qui publie également un rapport sur le sujet, la situation est plus nuancée. Selon l'agence de marketing Internet, ce sont effectivement toujours la télévision, la presse papier et la radio qui arrivent dans le trio de tête des médias les plus crédibles. Les médias sur le web devant se contenter de la quatrième place. Mais le cabinet note une baisse de la popularité des journaux et de la télévision d'environ 4 % sur l'année. Alors que celle de la radio et d'Internet a augmenté d'environ 2 ou 3 %.
Les hispaniques très nombreux pour les services en ligne
De même, si la TV et les journaux enregistrent un taux de crédibilité supérieur à la moyenne, celui-ci est identique ou en baisse par rapport à l'année dernière. Alors que les deux autres médias notent une reconnaissance en hausse de leur légitimité. AraNet a aussi étudié les habitudes de consommation en fonction des groupes démographiques. Les personnes ayant un revenu supérieur à cent mille euros par an consomment considérablement plus de services en ligne que le reste de la population. Les Hispaniques et les diplômés universitaires sont aussi parmi les premiers groupes à préférer le numérique.
Un changement de comportement
Une tendance moins surprenante : les jeunes entre 18 et 34 ans sont plus adeptes des médias virtuels et se fient moins à la télévision. "Le fait que les catégories supérieures s'orientent vers les sources d'information en ligne, et que celles-ci gagent en crédibilité sont révélateurs des changements qui s’opèrent chez les Américains", affirme Scott Severson, président de ARAnet. "Les marketeurs n'ont plus qu'à s'adapter à ces changements". L'étude a été menée au téléphone auprès de mille Américains.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas