Aux Etats-Unis, l'innovation n'est pas l'apanage des acteurs nationaux

Par 27 mars 2009

Outre-atlantique, et contrairement au reste du monde, les brevets déposés ne le sont pas majoritairement par des compagnies américaines, mais asiatiques.

Aux Etats-Unis, pays des grandes entreprises technologiques, l'innovation n'est pas le fruit des sociétés nationales. Une étude de Thomson Reuters montre que sur les dix plus importantes entreprises ayant déposé des brevets en 2008 aux Etats-Unis, seulement trois sont de nationalité américaine, les sept autres étant asiatiques. Le plus important est le Coréen, Samsung Electronic avec plus de sept mille quatre cents brevets. IBM est deuxième avec mille brevets déposés en moins. En troisième arrive Microsoft qui a déposé environ trois mille brevets.
Les entreprises européennes dominent leur région
Le huitième du classement, General Electrics, est donc la dernière société américaine de la liste. Tous les autres sont exogènes. La situation de l'Amérique est unique, note le rapport. Dans le reste du monde, l'innovation est dominée par les acteurs nationaux. En Europe, Samsung Electronic est la seule entreprise non européenne à se hisser dans les dix premiers. L'Europe est, toujours d'après le rapport, une des zones où le nombre de brevets déposés est le plus faible. Siemens, plus important innovateur de la région en a déposé moins de trois mille. Aucune entreprise européenne n'entre dans un classement à l'international.
L'innovation est dominée par l'Asie
Les autres pays étudiés sont asiatiques. Que ce soit en Chine, au Japon ou en Corée, aucune entreprise extranationale n'a déposé suffisamment de brevet pour rentrer dans les dix plus importants investisseurs. Le rapport met en avant que les sociétés asiatiques ont conscience de l'importance de leur marché national. Elles y réinvestissent donc massivement dans le domaine de l'innovation. La région asiatique est à l'heure actuelle la plus créative. Le Japon est le pays ou le nombre de brevets déposés est le plus important au monde d'après le rapport.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas