Aux Etats-Unis, télésanté rime avec économies

Par 14 mars 2008
Mots-clés : Smart city, Europe

Le traitement à la maison des maladies chroniques pourrait bien être le remède aux dépenses de la sécurité sociale. C'est en tout cas la voie que l'on compte suivre outre-Atlantique.

Face à la montée des coûts des soins médicaux, le système de santé américain désire adopter des modèles de traitement alternatifs. Dans ce contexte, l'étude "Connected Care : Technology Enabled Care at Home" menée par Deloitte démontre l'efficacité des systèmes de télésanté. Coordonner un traitement médical à la maison avec les avancées technologiques en matière de santé pourrait à la fois améliorer les soins et réduire d'une manière drastique les coûts. Le rapport explique qu'une connexion électronique entre le patient et son médecin, baptisée "Connected Care", mettrait l'accent sur la prévention et éviterait des coûts d'hospitalisation superflus. "Souvent, les patients atteints de maladies chroniques peuvent s'avérer très coûteux" explique Jean-Jacques Fraslin, médecin spécialiste des systèmes d'information en santé. "Le manque de suivi sérieux peut en effet entraîner des rechutes. Entre les transports en ambulance et la prise en charge par l'hôpital, les dépenses augmentent vite".
Un nouveau modèle médical...
Un système de monitoring sans-fil permettrait aux patients atteints de ces maladies chroniques de gérer de façon autonome leur traitement. Dans la pratique, cet appareil propose au patient d'être connecté à son médecin depuis son domicile via Internet. Un système qui octroie une plus grande liberté au malade, tout en assurant le suivi des soins : le moniteur permet en effet au médecin de vérifier la médication et de recueillir à distance les informations sur l'état de santé du patient. L'application de ce système mènerait à une prise des médicaments plus assidue, à une réduction des complications post-opératoires, et à une amélioration de l'auto gestion des maladies chroniques comme le diabète. Outre l'avantage pour le patient et son praticien, ce sont aussi les économies potentielles qui sont mises en avant par le rapport.
...qui palliera les faiblesses du système actuel
Car ce modèle implique directement une baisse du nombre d'hospitalisations et de visites médicales. Ainsi l'étude avance l'hypothèse d'une économie de près de 400 milliards de dollars par an pour le système de santé américain. En effet plus de 100 millions d'américains vivent avec des maladies chroniques, et le coût des hospitalisations et de la gestion des soins s'élève à 500 millions de dollars par an. "Mais ce modèle médical peut être une alternative efficace à de nombreuses autres problématiques de santé en France " ajoute Jean-Jacques Fraslin. Et de conclure : "le manque de lits, l'insuffisance des médecins en campagne, ou la faible mobilité des personnes âgées : ce sont autant de questions qui à terme pourraient être réglées par ce type de système à domicile".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas