Aux États-Unis, le temps consacré aux applications mobile ne faiblit pas !

Par 16 septembre 2014
L'usage des applications mobile

Face à l’augmentation du temps consacré au numérique, les applications smartphone paraissent tirer leur épingle du jeu. Une étude de comScore tente d’en saisir les enjeux.

En décembre dernier, le temps passé sur les applications mobile a officiellement dépassé le temps consacré aux traditionnels ordinateurs de bureau. En effet, une étude de l’analyste comScore dévoile que sur 8 minutes consacrées à l’usage d’internet sur mobile aux États-Unis, 7 se concentrent uniquement sur des applications. Sachant que cela représente 88 % du temps passé sur smartphone et 82 % du temps passé sur tablette. L’enquête réalisée aux États-Unis dresse en effet un bilan des changements constatés au cours de l’année passée. Car l’usage des appareils connectés évolue à grande vitesse.

Plus de temps consacré aux smartphones

Le temps global dédié aux nouveaux médias augmente entre 2013 et 2014. En cela rien de surprenant. En revanche cette hausse est extrêmement inégale selon l’enquête de comScore : + 1 % de temps pour les ordinateurs et + 52 % pour les applications tablette ou smartphone. Conséquence directe, les applications envahissent notre temps libre. 57 % des utilisateurs de smartphone ouvrent leurs applications tous les jours. Les usages semblent donc passer du bureau au portable, du sédentaire au nomade. Certaines activités restent cependant majoritairement dédiées aux ordinateurs : consulter ses mails, vérifier son compte en banque, naviguer sur le web ou lire les dernières actualités. Les smartphones gagnent en revanche lorsqu’il s’agit de regarder la météo, écouter la radio, jouer, utiliser un GPS, etc. Une partition des usages se met donc en place.

Et un nombre d’applications limité

Mais une fois ce constat effectué, force est de constater que le nombre d’applications est assez réduit et l’utilisation se concentre sur quelques outils. L’Australien moyen a installé 21 apps sur son téléphone, selon une enquête récente de Microsoft, ce qui reste un chiffre modeste si on tient compte de la place de stockage disponible. Les deux tiers des détenteurs de smartphone ne téléchargent même pas une application par mois. On passe donc globalement plus de temps sur un nombre d’applications constant. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui sont utilisées, Facebook en tête toutes catégories d’âge confondues. À eux seuls, les réseaux sociaux représentent le quart du temps passé sur smartphone. Un temps qui va croissant et qui se répartit peu à peu entre ordinateur et téléphone confirmant le besoin pour bon nombre d’entreprises de s’adapter à cette interface.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas