Aux USA, les agents immobiliers misent sur le communautaire

Par 28 janvier 2010

MyHouseDeals.com propose une nouvelle version de son site : gratuité du contenu, mise en place d'une communauté... Le but : attirer les internautes en s'adaptant à leurs exigences.

Les agences immobilières doivent prendre en compte les tendances du web. Telle est en tout cas l’opinion de MyHouseDeals.com, qui lance une version rénovée de son site. Cette dernière répond, explique-t-elle, aux exigences des internautes. Désormais, les utilisateurs peuvent générer du contenu en postant directement leurs annonces sur le site, et en commentant celles des autres internautes. Le tout, gratuitement. "Les investisseurs peuvent à présent découvrir les propriétés mises en vente, sans avoir à payer un centime",explique Doug Smith, fondateur de MyHouseDeals.com. La version rénovée du site MyHouseDeals.com cherche également à établir autour d’elle une communauté d’internautes, en encourageant ces derniers à participer au site.
Internet est une mine d’information pour les acheteurs potentiels
Les agents immobiliers américains sont attentifs à leur réputation en ligne. Ils se constituent souvent une communauté autour d’eux", explique à L’Atelier Elie Curetti, directeur général du pôle immobilier de PriceMinister (avendrealouer.fr). Ce, notamment parce que les internautes trouvent aujourd’hui sur le web de nombreuses informations concernant le quartier dans lequel se situe la maison qu’ils cherchent à acquérir. Les agents immobiliers ont du coup tout intérêt à anticiper ces démarches, en donnant à leurs clients des renseignements préalables sur le climat, le faible taux de criminalité ou encore la qualité des écoles se trouvant à proximité des maisons qu’ils leur proposent.
Les agents immobiliers jouent la transparence
Mais aussi en invitant les internautes à le faire. "Notre but est d’être le plus transparent possible",précise son fondateur.Pour Elie Curetti, cette démarche suit une véritable logique : "C’est l’ensemble de l’immobilier américain qui a fait le pas vers une vraie appropriation des nouvelles technologies". Aux Etats-Unis, tout mandat de vente immobilière est exclusif. Autrement dit, un agent sait qu’il ne tient qu’à lui de valoriser au mieux l’appartement qu’il veut vendre. "Les professionnels de l’immobilier ont compris quels avantages ils pouvaient tirer du web, et quelle importance il y avait à gérer leur e-réputation", note ainsi Elie Curetti. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à laisser des commentaires sur des sites touristiques, afin de drainer ensuite du trafic sur leurs plates-formes.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas