Aux USA, le fossé numérique est toujours d'actualité

Par 15 mai 2008

Envoyer un mail n'est pas une activité aussi répandue qu'on pourrait l'imaginer. Aux Etats-Unis, un cinquième de la population ne s'est jamais servi d'un service de courrier électronique.

Un ménage américain sur cinq n'a jamais utilisé d'email. C'est ce que révèle une nouvelle étude baptisée "National Technology Scan" et menée par le cabinet de conseil Parks Associates. Ce qui signifie ni envoi, ni réception, ni lecture d'un courrier électronique. Ainsi, ce rapport annuel rappelle que près de vingt millions de foyers outre-Atlantique sont privés d'une connexion Internet, ce qui représente près de 20 % des ménages. Et pire encore : "presque un foyer sur trois n'a jamais utilisé un ordinateur afin de créer un document", déclare John Barrett, directeur de la recherche au cabinet de conseil.
Âge et éducation en ligne de mire
"Ces données soulignent le fossé numérique significatif qui existe entre la majorité de la population qui est connectée, et la minorité qui ne l'est pas. Et il se trouve qu'en plus cette dernière n'est amenée à utiliser que très rarement un ordinateur", déplore-t-il. Le rapport démontre sans grande surprise que l'âge et le niveau d'éducation sont les facteurs explicatifs principaux de ces inégalités. Ainsi, la moitié des individus n'ayant jamais rédigé ou reçu un mail a plus de soixante-cinq ans, et à peu près la même proportion n'a pas continué les études après le lycée. Et l'étude rapporte des chiffres peu optimistes. En effet, seulement 7 % des américains qui ne sont pas connectés à un réseau Internet comptent prendre un abonnement dans les douze prochains mois.
L'intérêt d'avoir Internet ?
Cependant, on observe un recul du nombre de foyers n'ayant pas accès au Net par rapport aux chiffres de 2006. Ainsi, un précédent rapport montrait qu'il y a deux ans près d'un tiers des ménages américains n'avait pas de connexion Internet, ce qui représentait trente et un millions de foyers. "Le nombre de connexions a lentement augmenté aux Etats-Unis.  Mais amener la minorité qui est toujours déconnectée à passer le cap reste un défi difficile à relever", commente John Barrett. "Si l'âge et les conditions socio-économiques sont des paramètres essentiels, le cœur du problème est plus profond". En effet, le rapport démontre qu'une grande partie de ces utilisateurs ne voit juste pas l'intérêt d'utiliser un ordinateur et encore moins d'avoir un accès en ligne depuis leur domicile.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas