Avenir Télécom vient de racheter Allô Télécom et Diafax, deux

Par 07 octobre 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

distributeurs de téléphonie mobile. Bien qu’Allô Télécom (23 salariés - 220 millions de F de chiffre d’affaires), implanté à Santony, ait été racheté le 25 septembre et Diafax (22 salariés 150 mill...

distributeurs de téléphonie mobile.
Bien qu’Allô Télécom (23 salariés - 220 millions de F de chiffre
d’affaires), implanté à Santony, ait été racheté le 25 septembre et Diafax
(22 salariés 150 millions de F de chiffre d’affaires) installé à
Neuilly-sur-Seine, le 31 juillet, ces deux acquisitions n’ont été rendues
publiques qu’hier par Jean-Danier Beurnier, le PDG d’Avenir Télécom.
Déjà, les deux distributeurs de téléphonie mobile travaillaient en
partenariat commercial avec Avenir Télécom.

Ayant acquis en avril le grossiste lyonnais JPC (10 salariés, 17 millions
de F de chiffre d’affaires), le groupe marseillais de téléphonie poursuit
avec ces acquisitions sa stratégie de croissance externe.

Avenir Télécom se développe aussi à l’international. Il a ainsi créé l’été
dernier une filiale à Bilbao en Espagne. Pour le premier exercice, Avenir
Telecom Espana prévoit un chiffre d’affaires de 25 à 30 millions de F,
soit 7 % du marché espagnol.

Pour poursuivre sa croissance, Avenir Télécom va s’introduire sur le
nouveau marché en novembre prochain.

L’exercice 1997-98 clos fin juin s’est terminé par un chiffre d’affaires
consolidé de 1,47 milliard de F (690 millions en 1996-97) et un résultat
net après impôt de 58 millions (17 millions l’exercice précédent). Le
groupe emploie actuellement plus de 500 personnes, contre 250 en juin 1997.

Les filiales connaissent aussi un développement rapide.
Spécialisé dans un nouveau concept de vente de portables en kiosque dans
les aéroports ou le RER sous l’enseigne Phone Shop, Vépécis poursuit ses
implantations (120 boutiques prévues d’ici à la fin de l’année).
Entreprise et Mobiles créée en septembre 1997 pour capter le marché
entreprises (flottes de portables) va ouvrir cette année des agences à
Nantes, Orléans, Strasbourg, Lyon et Bordeaux.
Après avoir créée cette année à Marseille une filiale dédiée à Internet,
A31, Avenir Télécom vient de fonder en septembre dernier Logistis pour
prendre en charge toute la logistique du groupe.

Avenir Télécom commercialise parallèlement ses produits sous deux
marques: Accessoirs d’Origine Constructeur (AOC), lancée en mars 1998 et
Top Suxess qui vend un kit mains libres à reconnaissance vocale depuis
juin dernier.
(La Tribune - 08/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas