Les aveugles ont découvert, samedi 11 octobre, le projet BrailleNet. A

Par 13 octobre 1997
Mots-clés : Smart city

l'occasion des journées "La science en fête", les chercheurs de l'Inserm ont présenté un outil destiné à donner accès à Internet aux personnes handicapées visuelles. Ils ont ainsi créé un site Inter...

l'occasion des journées "La science en fête", les chercheurs de l'Inserm
ont présenté un outil destiné à donner accès à Internet aux personnes
handicapées visuelles. Ils ont ainsi créé un site Internet
(http:www.ccr.jussieu.fr/braille-net)et un logiciel de navigation conçu
pour elles. Ces personnes peuvent choisir soit la lecture des textes
publiés sur Internet sur un clavier équipé d'une plage d'affichage en
braille, soit les écouter par synthèse vocale. Le Centre national d'études
des télécommunications (CNET) a développé le système de synthèse vocale de
BrailleNet commercialisé par la société Elan. Très rapide, ce logiciel
fonctionne en français, en anglais et en espagnol. L'internaute mal-voyant
sélectionne la langue dans laquelle il désire entendre la page qu'il
consulte. En déchiffrant les segments de phrase qui s'affichent sur la
plage de braille du clavier, il peut ensuite approfondir le contenu du
site ligne par ligne. Grâce à des picots traversant une grille sur le
clavier réalisé par l'entreprise partenaire du projet, Eurobraille, une
série de caractères apparaît sur la plage de braille du clavier. Le
logiciel de navigation affiche à l'écran une version sans images du
contenu des pages dont il peut filtrer les informations. En pressant une
seule touche sur le clavier, on réduit l'affichage aux seuls liens
hypertextes permettant ainsi de passer automatiquement d'un site à l'autre
sans avoir à taper leur adresse. Une sorte de "librairie vituelle"
rassemblant une sélection de sites sert de point de départ à la navigation
des débutants. Les aveugles peuvent ensuite visiter tous les sites qui les
intéressent, lire des journaux, consulter des bases de données et envoyer
des messages électroniques. Six écoles maternelles, primaires et
secondaires, trois écoles d'ingénieurs et sept universités testeront au
cours de l'année scolaire le système BrailleNet. Outre un ordinateur, le
matériel nécessaire comprend un ensemble braille-synthèse de la parole
(environ 50 000 F).
(Le Monde - 13/10/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas