Vous avez un mail ™ = Vous avez un virus ©

Par 15 octobre 2008
Mots-clés : Amérique du Nord, Europe

Le sujet n'est pas glamour, mais vaut la peine d'être publié. En matière de santé publique, les Américains estiment que prévenir des partenaires de jeu d'une possible exposition à des maladies sexuellement transmissibles virales ou bactériennes (syphilis, sida, chlamydiae, etc.) aide à freiner la transmission desdites maladies. D'habitude, cela se fait par téléphone ou lors de face à face. Malheureusement, dans certains cas (partenaires multiples et/ou changements fréquents), ce mode de communication est trop lourd/lent à mettre en place. D'où l'idée d'utiliser les moyens de communication modernes, c'est-à-dire une carte postale électronique. Cette idée provient du programme inSPOT, à l'initiative du Internet Sexuality Information Services (ISIS).

Le fonctionnement est simple. Depuis un site web, la personne testée qui se sait contaminée peut entrer les courriels de six de ses partenaires. Elle a le droit de rester anonyme. L'adresse des destinataires n'est pas stockée dans une base, ce qui aide à garantir la confidentialité des données. Sur le même support sont aussi publiés les adresses des centres de dépistage et des URL pour informer les internautes. Le site est en test depuis trois ans dans près de dix États aux USA, au Canada et en Roumanie. Et cela marche : le taux moyen de "transformation" ou de clic est supérieur à 25%. Le projet n'a pas vocation à remplacer les autres canaux de communication, mais son succès pourrait bien mener à une utilisation généralisée sur l'ensemble du territoire américain. Si cela pouvait inspirer d'autres pays européens...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas