AXA fait de ses collaborateurs des ambassadeurs sur l'e-réputation

Par 14 décembre 2011
Mots-clés : Digital Working, Europe
happy computer

La compagnie d'assurance publie un Guide du Bon Sens Numérique réalisé par ses salariés. Ces derniers ont pu partager leur expérience sur leur image en ligne et comment elle est liée à celle de leur entreprise.

L'e-réputation d'une entreprise n'est pas seulement l'affaire des départements communication ou marketing. Pour véhiculer son image de marque et soigner sa présence en ligne, la société d'assurances AXA a décidé de miser sur ses ressources humaines. La firme a enjoint ses collaborateurs à participer à l'écriture et au partage de leur expérience sur l'image numérique avec au final, la sortie d'un Guide du Bon Sens Numérique. Le but avoué est de sensibiliser les salariés à ces nouvelles thématiques qu'ils n'appréhendent pas toujours bien. En effet, seuls 4% des employés partagent quotidiennement des informations professionnelles sur leur travail ou leur entreprise, que ce soit sur les réseaux sociaux internes ou sur Internet, rappelait l'Ifop dans un sondage mené pour L'Atelier à l'occasion du Théma sur le Personal Branding.

Un guide issu d'un travail collaboratif

Pendant les mois de juillet et août 2011, AXA a recueilli les commentaires et impressions de plus de 500 employés sur la plate-forme collaborative du groupe. Ceux-ci ont été compilés en vingt conseils à destination des différents partenaires de l'entreprise et du grand public afin que chacun puisse gérer au mieux sa propre identité sur le web et développer positivement celle de son entreprise. Le guide, divisé en plusieurs parties, donne donc quelques pistes comme la nécessité de prendre conscience que ce qui est posté sur Internet y restera pour toujours et qu'il faut bien envisager les conséquences à long terme de divulgations d'informations.

Des conseils pour communiquer tout en se protégeant

Il déconseille aussi de publier des données trop personnelles comme l'adresse, le lieu et la date de naissance. Sur Internet, il s'agit aussi de bien conjuguer liberté d'expression et code de déontologie afin de ne pas compromettre la réputation de son entreprise, et s'assurer que le point de vue de chaque employé est bien considéré comme tel et non comme celui de sa société. Si AXA souhaite que ses salariés communiquent plus activement sur leurs activités, la firme leur signifie également qu'elle est à leur disposition au cas où ils seraient victimes d'attaques ou de propos diffamatoires sur le web, afin de prendre les mesures qui s'imposent pour les protéger.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas