Ayant triplé son nombre d'abonnés à ses services de téléphone mobile,

Par 27 mars 1998

Omnitel "a dépassé tous ses objectifs" en 1997. Deuxième opérateur de téléphone mobile en Italie derrière Telecom Italia Mobile (9,3 millions d'abonnés fin 1997), Omnitel a vu le nombre de ses abon...

Omnitel "a dépassé tous ses objectifs" en 1997.
Deuxième opérateur de téléphone mobile en Italie derrière Telecom Italia
Mobile (9,3 millions d'abonnés fin 1997), Omnitel a vu le nombre de ses
abonnés passer de
700 000 fin 1996 à 2,5 millions fin 1997 et 3,1 millions aujourd'hui.
Etant parvenu à réduire ses pertes nettes de 589 milliards de lires en
1996 à 140 milliards de lires (420 millions de F) en 1997, Omnitel a
réalisé un chiffre d'affires de 1,835 milliards de lires (5,5 milliards de
F), soit une hausse de 145 %. Son directeur général, Silvio Scaglia espère
dégager en 1998 son premier bénéfice net.
Avec un taux de pénétration du téléphone cellulaire déjà supérieure à 20
%, l'Italie se classe loin devant l'Allemagne ou la France (10 %), en
n'étant dépassée seulement que par les pays d'Europe du Nord comme la
Finlande (40 %), la Norvège (37,5 %), la Suède (33,5 %) et le Danemark (29
%).
Sans toutefois avoir encore de projet précis, Omnitel a lancé des études
pour utiliser Internet pour les communications internationales. Selon
Silvio Scaglia, Omnitel propose déjà des prix inférieurs sur
l'international à ceux de TIM (50 % de moins sur les Etats-Unis par
exemple).
4 000 milliards de lires dont 700 milliards l'an passé ont été investis
par Omnitel depuis sa création il y a quatre ans.
(Les Echos - 27/03/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas