N'ayez plus le cafard ! Il pourrait vous sauver la vie

Par 19 octobre 2012
Mots-clés : Cafard, insecte, robot, secourisme
Cafard

Des scientifiques de l’université d’état de Caroline du Nord ont mis au point des systèmes de téléguidage des cafards dans le but de s’en servir pour trouver des survivants dans les décombres.

On hait tous ces petites bêtes, symboles de moisissure et de crasse. Cependant elles ont la capacité de se faufiler à travers les petits fissures d'une maison, de grimper sur les murs ou encore de marcher la tête à l’envers. Ce sont ces facultés qui font de cet insecte, un être privilégié par les secouristes. 

En effet, ils ont mis en place un système pour les téléguider depuis une interface électronique. Le but : accéder à des zones dans lesquelles l'être humain ne peut passer, après un tremblement de terre par exemple. Mais comment font ils pour diriger le cafard? Avant que l’association OPIE Insectes (il existe des associations pour tout et pour tous) ne leur tombe dessus pour insecte maltraité, les scientifiques ont analysé le comportement physique et organique de la motricité de ces petits insectes. En gros comment ils se déplacent et quels sont les organes informationnels pour cela. A l’aide de leurs cerques (organes sensoriels situés sur l’abdomen) la blatte détecte les mouvements qui suggèrent la présence d’un prédateur en approche et se sert de ses antennes pour sentir les obstacles. 

Ainsi les chercheurs ont créé un système de leurre physiologique grâce à des capteurs et des puces émettrices et réceptrices sans fils situés sur les cerques et connectés à un micro-contrôleur qui est sur le dos et à deux fils électriques qui sont reliés aux antennes. Ils utilisent les capteurs reliés au cerques pour inciter le cafard à avancer en lui faisant croire que quelque chose l’approche par derrière. Quant aux fils reliés aux antennes, ils servent de rênes électroniques, injectant de petites charges électriques dans le tissu neuronal du cafard, ce qui lui fait croire que ses antennes sont en contact avec un obstacle physique, le poussant à aller dans la direction opposée.

Pas très ragoûtant, et assez douteux du point de vue éthique, quand même. Mais bon, peut-être serez-vous un jour sauvés par un cafard...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas