Babyloan réorganise la distribution du micro-crédit sur Internet

Par 11 juillet 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Le site de micro-prêt propose aux internautes de prendre en charge une partie des sommes déjà allouées par des institutions de micro-finance pour leur permettre d'en faire bénéficier d'autres entrepreneurs.

Prêter directement de l'argent à des petits entrepreneurs du sud et leur donner les moyens de développer leur activité. C'est ce que proposera bientôt Babyloan, un nouveau site français de micro-crédit en Peer to Peer. Les bénéficiaires potentiels viennent de partenariats noués avec des institutions de micro-finance. Ce sont ces IMF qui les choisissent et les "remontent" sur le site en y publiant une fiche détaillant leurs profils et leurs projets. L'internaute choisit alors le projet qu'il souhaite parrainer et le montant qu'il veut bien prêter. Grâce à des mails que lui envoie un partenaire local travaillant avec l'entrepreneur sélectionné, il peut surtout suivre en ligne l'évolution et l'impact de l'utilisation de son argent. Au bout de quelques mois, il peut récupérer cet argent, le réallouer à la même personne, modifier la somme de son crédit ou en faire bénéficier un autre entrepreneur. Donnant au site une fonction de refinancement.
Des bénéficiaires déjà financés
Les bénéficiaires sont déjà financés par les IMF. Mais en leur prêtant de l'argent, l'internaute permet à ces institutions de libérer leurs ressources et de les réallouer au financement de nouveaux bénéficiaires. Si le site ne propose aucun bénéficiaire en attente d'un prêt, c'est aussi pour ne pas rentrer dans une logique où certains entrepreneurs pourraient rester des mois sans que personne ne les aide. "Nous ne voulions pas être tributaires des effets de mode ni créer une espèce de reality show de la micro-finance" explique à l'Atelier Arnaud Poissonnier, le président de Babyloan. Pour assurer la transparence et la lisibilité de l'utilisation des prêts, la plate-forme développe par ailleurs son propre logiciel de suivi de crédit: OCTOPUS. Grâce à ce logiciel open-source fourni gratuitement aux IMF, celles-ci pourront automatiquement faire remonter les bénéficiaires qu'elles auront sélectionnés vers Babyloan et informer plus facilement les créditeurs de l'état d'avancement de l'activité qu'ils sponsorisent.
Un nouveau logiciel de suivi de crédit
"Si le site venait à connaître du succès, les IMF sur le terrain ne pourraient pas saisir manuellement toutes les données sur leurs bénéficiaires. Il n'y aurait pas assez d'entrepreneurs à financer" ajoute Arnaud Poissonier. OCTOPUS a donc été conçu pour aider les IMF à améliorer leur productivité. Selon lui, le micro-crédit en P2P va bouleverser deux des piliers de l'aide au développement, à savoir le don ponctuel et l'anonymat. Pour autant, "cela ne devrait pas forcément vampiriser l'aide classique". Notamment parce qu'elle doit être rompue à l'utilisation d'Internet, la population susceptible de prêter de l'argent de cette manière n'est en effet pas toujours la même que celle faisant des dons aux associations humanitaires traditionnelles. Babyloan ne dispose pour l'instant que d'un blog mais leur site sera officiellement lancé le 21 juillet.

Haut de page

1 Commentaire

Après avoir entendu une émission a la radio j'aimerais en savoir plus sur la micro finance pour aider éventuellement des entreprises dans le monde.
Merci d'avance de me préciser la nature des entreprises etc....
Cordialement
M. POLSELLIBonjour,
Dans l'Atelier Numérique sur BFM, nous avons parlé de Kiva, AfricaWorks, de l'ADI... Est ce bien de cela dont vous voulez parlé ? Si oui, nous vous invitons à vous rendre sur leurs sites respectifs, afin de vous rendre compte par vous même des entreprises qu'ils aident.
Cordialement,
La rédaction

Soumis par polselli (non vérifié) - le 12 novembre 2008 à 14h58

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas