Backbone IT Group ouvre le web chinois aux entreprises occidentales

Par 31 octobre 2007

Une offre de marketing web propose des services de création de sites et d'hébergement adaptés au marché chinois. Elle est spécialement dédiée aux entreprises étrangères souhaitant intégrer le paysage web local.

Les services de marketing web se mettent à la page du miracle économique chinois. A l'image de la société de conseil britannique Backbone IT Group, qui lance aujourd'hui une offre dédiée aux acteurs occidentaux souhaitant intégrer le paysage numérique de l'Empire du Milieu. Baptisée China Search Engine Marketing, ce service packagé comprend notamment la création de sites web en langue chinoise, l'optimisation de mots clés à fins de référencement, l'hébergement, et procure également les licences requises à une activité en ligne depuis le territoire chinois.
Adaptation culturelle et contraintes règlementaires
Le service devrait faire les beaux jours de la société britannique au regard des difficultés d'adaptation, notamment culturelles, que peuvent rencontrer les entreprises occidentales désireuses d'investir ce marché en pleine expansion. Le volet règlementaire est également important dans la mesure où le Backbone IT Group est implanté sur le territoire chinois, à Nanjing. Une position qui confère à l'entreprise l'avantage de pouvoir faire bénéficier à ses clients des licences gouvernementales nécessaires à l'hébergement d'un site en Chine. "Il est nécessaire de se faire héberger sur place lorsque l'on cible le marché chinois", a déclaré Andrew Clarke, codirecteur du groupe britannique.
Expertise locale
"Si vous n'opérez pas derrière le "grand pare-feu de la Chine", votre site a des chances d'être bloqué, ou d'être si long à charger que les internautes locaux auront tendance à s'en détourner", a-t-il ajouté. La mise en œuvre des projets sera réalisée par les équipes de professionnels établies sur place. "Nous opérons en Chine depuis 2004 et employons plus de quatre-vingts personnes originaires du pays. Nos clients peuvent ainsi bénéficier de notre connaissance du marché chinois tout en en maintenant le contact avec nos équipes anglophones", a précisé Andrew Clarke.

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas