La bactérie aux milliards de données

Par 10 janvier 2011
bactérie

Qui dit plus de données, dit plus de besoin de stockage. Dans cette ère du « toujours plus », pas aisé de limiter les consommations d’énergie. La solution ? Le biostockage.

Des étudiants de l’université de Hong Kong travaillent à un système qui permettrait de stocker des montagnes de données dans… et c’est le plus étonnant, une bactérie. Connue jusqu’à présent pour sa nocivité, l’E.coli.

Et si on pouvait garder des tetraoctets de tetraoctets de données dans une seule bactérie, conservée au réfrigérateur ?

Ces chercheurs auraient développé une méthode qui compresse les données, les divise, puis les répartit dans des cellules de la bactérie. Imaginez, qu’avec un seul gramme, on peut stocker l’équivalent de 450 disques durs de 2 000 gigas.

Encore plus fort : ces super-scientifiques ont mis au point un système de sécurité pour protéger ses données.

Bon, de là, à stocker une vie dans un microbe dans un coin de mon frigo. J’aurais trop peur de l’éradiquer d’un coup de chiffon.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas