La baisse des prix pénalise Samsung sur les écrans plats et les téléphones portables

Par 15 octobre 2004
Mots-clés : Smart city

Avec un bénéfice net de 2,35 milliards de dollars, le groupe électronique coréen Samsung Electronics enregistre au troisième trimestre 2004 une progression de 46 % sur un an mais est en baisse de...

Avec un bénéfice net de 2,35 milliards de dollars, le groupe électronique coréen Samsung Electronics enregistre au troisième trimestre 2004 une progression de 46 % sur un an mais est en baisse de 14 ù par rapport à celui affiché au troisième trimestre de l'exercice. Le chiffre d'affaires a quant à lui gonflé de 27 %, à 12,55 milliards de dollars.

Les chiffres sont donc globalement bons, mais Samsung a fait part de quelques baisses inquiétantes dans le produit de ses ventes. Celles des écrans LCD, notamment, dont le chiffre d'affaires a baissé de 23 % ce trimestre. La démocratisation de ces écrans, et la baisse de leur prix s'accompagner d'une compétition de plus en plus forte sur ce segment.

Samsung n'est d'ailleurs pas le seul à en pâtir ; ses concurrents sont frappés de la même manière. Mardi denier, Philips faisait part de résultats très émoussés du côté de sa coentreprise formé avec LG Electronics : celle-ci a ainsi affiché une baisse de 15 % de son bénéfice trimestriel en un an. En cause : les écrans plats, de nouveau.

Sur le segment des téléphones portables, Samsung a vendu 22,7 millions d'appareils ces trois derniers mois, réduisant sa marge de 16,1 % au second trimestre à 12,7 %. Là encore, Samsung souffre d'une concurrence de plus en plus forte, notamment depuis que Nokia a recours à une baisse de ses prix et a décidé d'enrichir son milieu de gamme.

Du côté des mémoires flash, qui équipent téléphones portables, assistants personnels et appareils photo numérique entre autres, Samsnug se porte mieux. Heureusement, puisque la production de semi-conducteurs représente 70 % des activités du groupe. En revanche, le groupe coréen sait que les perspectives sur ce segment sont mitigées, en raison là aussi d'une baisse des prix censée encourager la demande.

Voir aussi les résultats de Philips , de Nokia et de Sony Ericsson

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/10/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas