Balades familiales en voie de disparition : Internet n'est pas coupable

Par 17 décembre 2009

Qui n'a pas observé – voire participé - à la soupe à la grimace dès le "Allez, on va se faire une ptite balade" prononcé par les chefs de familles ? À la louche, on ne doit pas dépasser le 0,1% de non, (sondage Ifop pour L'Atelier ou Twtpoll, je ne sais plus). Et là, qu'apprends-je ? Que la marche en famille serait une tradition mourante sur toute la planète Terre : "52% des familles admettent qu'elles marchent moins qu'il y a dix ans" (*).

Pire, les 2 tiers des terriens ne pratiquent pas la balade du dimanche (parce que la balade en famille, c'est le dimanche, mais c'est une interprétation personnelle). Les plus fainéants ou les plus haïsseurs de cellule familiale dominicale nomade sont les Portugais, suivis des Autrichiens. Raison de cet immobilisme ? Un manque d'intérêt des membres de la famille, pas assez de temps, une absence d'information sur les possibilités de marche, la fatigue. Heureusement, cela ne signifie pas que le monde tombe dans l'égoïsme le plus complet. Non, c'est juste que les humains famillophiles préfèrent discuter à table (à manger ou basse) et... regarder la TV.

Donc la conclusion : Internet que d'aucuns voudraient nationaliser (?) n'est en rien coupable de cela. Ou les sondeurs ont oubliés de poser la question. Ou je n'en sais rien. "Ou alors y a longtemps. Ou bien j'ai oublié. Ou ils sentaient pas bon"

(*) Researchers from the Exercise and Health Science at Loughborough University. Certes, une étude qui semble commanditée par le fabricant de chaussures MBT. Mais il est en droit de s'inquiéter.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas