La bande 900 MHz pourrait accueillir la 3G

Par 26 juin 2007

En rendant la bande 900 MHz accessible à la troisième génération de la téléphonie mobile, la GSMA veut fournir des services haut débit aux 300 millions d'habitants de pays émergents...

En rendant la bande 900 MHz accessible à la troisième génération de la téléphonie mobile, la GSMA veut fournir des services haut débit aux 300 millions d'habitants de pays émergents.
 
La GSM Association a trouvé le moyen d'accroître la couverture réseau mobile dans les pays émergents à moindre frais. Ce regroupement de 700 opérateurs mobiles estime que l'une des solutions envisageables consiste en l'ouverture de la bande 900 MHz à la 3G, au même titre que la bande 2 100 MHz, la norme pour les réseaux de troisième génération. C'est pourquoi elle en appelle aujourd'hui aux régulateurs télécoms et aux fournisseurs de combinés pour une nouvelle utilisation des bandes 900 / 1 800 MHz et pour l'élaboration de téléphones compatibles.
 
40% de couverture réseau supplémentaire
 
La 900 MHz est normalement réservée à la 2G, sauf dans certains pays comme la Finlande où la bande est ouverte au HSPA (High Speed Packet Access). Un passage à la 3G - permettrait de gagner 40% de couverture supplémentaire et de relier aux services à large bande 300 millions de personnes situées en Asie, Europe et Afrique, d'ici 2012. Cette bande de fréquence est également capable de porter plus loin les ondes, et de fournir une meilleure pénétration dans les immeubles. Selon l'étude, réalisée par Ovum pour le compte de la GSMA, l'accès à la 3G, qui permet de passer en mode HSPA, donnerait la possibilité aux pays émergents de disposer d'un accès à Internet à haut débit depuis les mobiles dans des régions où le manque d'infrastructures de télécommunications se fait cruellement sentir et où les combinés portables sont souvent les uniques moyens d'accéder au Net.
 
L'initiative permettrait également, souligne le cabinet Ovum, de couvrir en 3G des zones urbaines denses dans lesquelles la bande 2 100 MHz n'est pas suffisante. Ainsi, l'extension aux bandes 900 MHz mais aussi 1 200 MHz permettrait de proposer la 3G à 450 millions de personnes dans la région Asie-Pacifique en 2012, contre seulement 200 millions seulement si seule la bande 2 100 MHz est utilisée seule.
 
Des conditions préalables au déploiement
 
Pour que le déploiement de la 3G dans la bande 900 MHz soit un succès, les spectres de fréquence doivent être harmonisés. "Les gouvernements nationaux doivent coordonner leurs politiques pour permettre le déploiement du HSPA dans la bande 900 MHz", explique Tom Phillips, directeur de la section Regulatory Affairs pour la GSMA, qui ajoute : "Une telle collaboration permettrait de faire du HSPA en bande 900 MHz une manière économique de fournir des services à large bande à une majorité de personnes privée aujourd'hui de la révolution du haut débit qui se développe dans le monde entier".
 
Les régulateurs devront également mettre la main à la pâte. "Tout en demandant moins d'investissements que la 3G/HSDPA en 2 100 MHz, la bande 900 MHz offre pour la 3G un moindre coût et une meilleure gestion des signaux voix et données que pour la 2G", explique Stewart Anderton, analyste principal chez Ovum, qui ajoute: "Mais la bande 900 MHz est l'une des plus utilisées au monde et les régulateurs doivent s'assurer qu'aucune interférence avec les services GSM traditionnels n'empêche le déploiement".
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 26/06/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas