Quand la bannière publicitaire fait office de boutique

Par 20 octobre 2008
Mots-clés : Future of Retail

Avec la solution de Tailgate technologies, les internautes effectuent un achat depuis l'espace sponsorisé qui a attiré leur attention.

Faire de n'importe quelle bannière publicitaire sur le Web un point de vente. C'est le projet du fournisseur londonien Tailgate Technologies, qui propose une technologie qui facilite les transactions. Avec elle, un internaute réalise un achat depuis l'espace publicitaire, sans avoir à cliquer sur le lien qui l'amène vers le site de la marque. La compagnie n'est pas nouvelle, mais elle vient d'obtenir le 2008 European Online Advertising Technology Innovation of the Year Award, décerné par le cabinet Frost & Sullivan. Techniquement, le système utilise Flash et Ajax pour autoriser l'interaction et la réalisation d'une transaction en restant sur la bannière. Ces sont ces technologies qui aident à prendre en charge les communications entre la bannière et la base de données du marchand.
 
Des transactions sécurisées sur une seule page
 
Ce sont elles aussi qui assurent les transactions, en faisant le lien avec la passerelle de paiement à laquelle il a recours. "Le système de paiement est une application indépendante, qui ressemble à une bannière traditionnelle - photo, vidéo ou widget - mais qui a la possibilité d'autoriser des transactions sécurisées en utilisant des passerelles de paiement", explique Zachariah Thomas, analyste pour l'institut. Chaque règlement profite d'un niveau de cryptage de 256 bits. Le fournisseur précise également que les détails de la transaction sont effacés au bout de quatre-vingt dix secondes. Au niveau des usages, le grand avantage de cette solution, ajoute Zachariah Thomas, est que "la technologie de transaction dans la pub stimulera le nombre de ventes en facilitant l'achat d'impulsion".
 
Encourager l'achat d'impulsion
 
Même s'il est intéressé par une publicité qui s'affiche sur une page web, il arrive souvent qu'un internaute ne clique pas sur le lien afin d'effectuer son achat. Raison invoquée : le nombre de manipulations, parfois important, en décourage certains. En réduisant le nombre de pages intermédiaires entre une pub et un formulaire de paiement, les cybermarchands devraient réduire le coût d'acquisition par consommateur. Et pour le site qui accueille la bannière, la solution permet de retenir plus longtemps l'internaute sur sa page. Le système devrait également favoriser la réalisation de dons en ligne pour des associations et autres organisations à but non lucratif.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas