Banque dans la ville : à Singapour, SoCash invite la banque chez les détaillants

Par 21 juillet 2016
SoCash à Singapour

La fintech SoCash transforme les commerces de proximité en points de retrait d’argent à Singapour, en collaboration avec les banques. Explications.

L’Allemagne est le pays européen où le paiement en espèces est le plus répandu, comme l’explique une étude de la Banque Fédérale allemande. La tendance au sans cash n’est donc pas complètement partagée. Les fondateurs de SoCash ont construit leur modèle sur ce constat. En effet, selon la cofondatrice Rekha Hari, l’utilisation de l’argent liquide augmente de 6 à 9%, et ce, y compris dans les marchés développés.

La start-up singapourienne a donc développé un logiciel qui permet aux commerces de proximité et à des particuliers de devenir des points de retrait d’argent. L’utilisateur peut retirer de l’espèce n’importe quand dans un endroit à proximité indiqué par l’application, de manière sécurisée. C’est utile en cas de manque de distributeurs automatiques, pour éviter une file d’attente ou juste par paresse. Dans ce dernier cas, l’utilisateur peut aller jusqu’à se faire livrer la somme demandée.

 

Le fonctionnement de la Fintech est simple. SoCash est en fait lié aux applications mobiles des banques, c’est ce qui réduit les risques de fraude. Quand l’utilisateur retire de l’argent par ce biais, l’application informe le commerçant de son arrivée et le dédommage une fois l’opération réalisée. En coulisse, le montant ainsi transmis est automatiquement déduit du compte en banque de l’utilisateur et crédité au commerçant. SoCash prend également une commission, réglée par la banque qui décide de la répercuter ou non sur son client.

La jeune pousse vient d’annoncer le lancement de son activité prévu pour novembre ou décembre 2016 avec 1000 points de retrait à Singapour. Un bel exemple de collaboration à venir entre banques et fintech.

 

 

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas