Banques et télécoms friands de profils technologiques en 2010

Par 17 décembre 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Le marché de l'emploi high-tech sera mené par le secteur financier, les télécoms et les logiciels l'année prochaine. Chefs de projets et analystes d'entreprises seront les profils les plus recherchés.

Les trois secteurs qui embaucheront le plus de professionnels des technologies de l’information en 2010 seront la banque, les fournisseurs de logiciels et les télécoms. Voilà ce qui ressort d’une étude effectuée par The IT Job Board auprès des professionnels du secteur. Ils sont près de la moitié à penser que les banques formeront un secteur clé pour les emplois high-tech. "Les banques ont été les premières à être touchées par la récession, mais elles seront aussi les premières à en sortir", commente Peter Healey, l’un des responsables de l’étude. "Cela va ouvrir de nombreuses opportunités en termes de recrutement high-tech". Près de 40 % des personnes interrogées désignent les fournisseurs de logiciels et de services IT comme l’un des principaux secteurs de recrutement.
Les chefs de projets très recherchés
A peine moins parient sur les télécoms. En ce qui concerne les profils les plus demandés, un tiers des répondants considère que les chefs de projet seront les plus demandés, à égalité avec les analystes d’entreprise. "Au fur et à mesure que les entreprises lancent de nouveaux projets high-tech, les chefs de projet vont être plus demandés", explique Peter Healey. "Par ailleurs, les rôles de testeurs et de développement qui étaient déjà très demandés en 2009 vont continuer d’augmenter l’année prochaine". Du point de vue des compétences, celles liées à l’Internet apparaissent comme celles qui seront les plus demandée pour près d’un tiers des professionnels interrogés. Un peu moins parient plutôt sur les compétences SAP (Systèmes, Applications et Produits).
Les compétences liées au web2.0 seront indispensables
Enfin, les compétences Java et développement web séduisent un quart des répondants. Pour Peter Healey, cela reflète l’intérêt persistant des entreprises pour les réseaux sociaux et professionnels. Pour lui, les qualifications liées au web 2.0 seront indispensables. Malgré tout, les professionnels du secteur restent réalistes sur la situation du marché de l’emploi. Près de 60% estiment que les contrats à durée déterminée seront plus demandés que les emplois permanents. Les auteurs de l’étude soulignent que le changement qui s’est opéré vers plus de flexibilité dans ce domaine en 2009 devrait se poursuivre, du moins sur les premiers trimestres 2010.

Haut de page

1 Commentaire

A ce sujet, n'hésitez pas à vous informer sur les nouveautés prévues pour 2010 en cliquant sur mon pseudo.

Soumis par Kungs (non vérifié) - le 20 décembre 2009 à 20h30

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas