Baromètre de l'ERP : 48 % des PME françaises sont équipées

Par 23 mars 2005
Mots-clés : Smart city

International Data Corporation et Oracle viennent de lancer un nouveau baromètre destiné à fournir les indicateurs clés de l'équipement ERP dans les PME françaises. L'enquête à l'origine de ce...

International Data Corporation et Oracle viennent de lancer un nouveau baromètre destiné à fournir les indicateurs clés de l'équipement ERP dans les PME françaises. L'enquête à l'origine de ce baromètre a été menée en janvier auprès de 300 entreprises françaises comptant entre 100 et 2000 salariés et équipées soit d'un ERP soit de logiciels de gestion spécifiques.

A la fin 2004, 48 % des PME étaient équipées d'un ERP. Elles sont encore plus nombreuses à croire qu'elles utilisent un ERP : 68 % au total. 20 % utilisent en fait des logiciels de gestion Best of Breed (se dit d'une solution offrant des fonctions avancées sur un segment particulier de marché) ou des logiciels issus d'un développement spécifique.

Les résultats de l'enquête Oracle/IDC montre que l'automatisation des applications de gestion est loin d'être complète au sein des entreprises du Mid Market. Si toutes les entreprises utilisent un logiciel de gestion comptable et financière, elles sont, par exemple, 7 6 % à faire appel à un logiciel pour leur gestion commerciale , 64 % pour la gestion des ressources humaines , 40 % pour la gestion de leur service client.

L'adoption d'un ERP plutôt qu'un Best of Breed ou un développement spécifique semble répondre a des critères fonctionnels. Ainsi, les PME françaises choisissent plutôt un ERP pour couvrir leurs besoins de gestion comptable et financière, de gestion commerciale, de gestion de la production , tandis que leur préférence va à un logiciel de gestion spécifique pour la gestion des ressources humaines (seules 26 % des entreprises utilisent un ERP pour la gestion des RH). Les développements spécifiques s'imposent plus souvent pour la gestion commerciale, la GPAO (gestion de production assistée par ordinateur) et les applications de CRM (service client et automatisation des forces de ventes - SFA).

Intentions d'achat en 2005...

En janvier, 9 % des PME françaises envisageaient d'acquérir et de mettre en place un nouvel ERP en 2005. Dans les conditions économiques actuelles, il est raisonnable d'anticiper un taux de conversion compris entre 70 % et 80 % de ces intentions d'achat. Il devrait ainsi y avoir au total entre 1200 et 1400 nouveaux projets ERP en 2005 dans les PME . Parmi ceux-ci, près des trois quarts concerneront des entreprises déjà équipées d'un ERP , et il s'agit pour elles de renouveler ce progiciel. A l'inverse, un quart des projets sera lancé par des entreprises qui possèdent des solutions Best of Breed qu'elles veulent changer au profit d'un ERP.

De nombreuses entreprises déjà équipées d'une application ERP opérationnelle vont poursuivre leurs investissements en 2005. On voit ainsi que 10 % des PME françaises envisagent une extension fonctionnelle autour de leur ERP en 2005 . Or le marché des extensions fonctionnelles reste un marché captif. Au titre des autres évolutions envisagées par les PME autour de leur ERP, on retrouve parmi les principaux objectifs des investissements : la migration vers de nouvelles versions, l'augmentation du nombre d'utilisateurs, le changement de serveurs, le déploiement sur des sites supplémentaires et le changement d'architecture.

Les projets ERP impliquent pour une grande part les partenaires. 56 % des PME françaises s'adressent à des partenaires pour acheter leurs logiciels ; la majorité (41 %) privilégiant un partenaire à forte compétence service pour participer a la mise en place de son système. 35 % des PME s'adressent directement aux éditeurs, tandis que 9 % d'entre elles utilisent des ERP fournis par leur maison mère.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/03/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas