Bataille de l’industrie du disque et des sites PtoP : des blessés des deux côtés

Par 01 octobre 2003
Mots-clés : Future of Retail

L’entente n’étant toujours pas trouvée entre l’industrie du disque et les sites d’échanges de fichiers musicaux en mode Peer to Peer (PtoP), ces deux derniers subissent l’un et l’autre les mauvais...

L’entente n’étant toujours pas trouvée entre l’industrie du disque et les sites d’échanges de fichiers musicaux en mode Peer to Peer (PtoP), ces deux derniers subissent l’un et l’autre les mauvaises conséquences de leur conflit.

Côté industrie du disque, les chiffres des ventes mondiales de CD ont continué de baisser au 1er semestre 2003, avec une perte de chiffre d’affaires de 10,9 % par rapport au 1er semestre 2002 selon le rapport provisoire de l’IFPI (International Federation of Phonographic Industry). D’après le président de l’IFPI, au second semestre 2003 la baisse du chiffre d’affaires des ventes de CD devrait se confirmer (moins 7 ou 8 %), bien que l’effet « fêtes de Noël » atténue cette chute.

Il faut néanmoins noter que les sites PtoP ne seraient pas la principale cause de ce déclin : les graveurs de CD, de plus en plus intégrés dans l’ensemble des nouveaux ordinateurs, en seraient la cause principale.

Côté sites PtoP, les récentes poursuites en justice de la RIAA (Recording Industry Association of America) envers les internautes ayant partagés sur le réseau des fichiers musicaux, a donné un coup d’arrêt au trafic des sites d’échanges de fichiers. Ainsi, selon Nielsen//NetRatings, l’audience du site Kazaa aurait chuté de 41 % au cours de ces derniers mois.

Par ailleurs, cette semaine la RIAA a annoncé qu’elle avait réglé à l’amiable 12 poursuites lancées par elle contre des internautes. Le phénomène semble toutefois loin d’être terminé : une étude publiée hier par Gallup révèle que 83 % des adolescents âgés de 13 à 17 ans estiment moralement acceptable de télécharger gratuitement des fichiers musicaux…

(Atelier groupe BNP Paribas – 01/10/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas