Des BBS plus forts que les blogs

Par 25 avril 2006 1 commentaire

Sam Flemming, l'une des personnes les plus en pointe sur le marketing Internet en Chine, livre son analyse des BBS (Bulletin Board System) en tant qu'outils marketing d'analyse des tendances de consommation sur le Net, plus efficace selon lui que l'analyse du contenu des blogs.

20 millions. C'est l'estimation du nombre de blogs en Chine. Un chiffre non négligeable étant donné les limites à la liberté d'expression, parmi les 700 millions de sites Web que compte ce pays-continent. Aux Etats-Unis, la blogosphère fait déjà l'objet de toutes les attentions des cabinets de marketing intelligence. BuzzMetrics et Intelliseek pour ne citer qu'eux. Sur Internet, les consommateurs s'expriment, discutent et partagent leurs points de vue en quasi temps réel sur les produits, les services et les marques d'à peu près tous les secteurs d'activité. Une manne d'information pour ce que l'on appelle désormais le "word-of-mouth marketing". Comprenez le "marketing de bouche à oreille". Avec 20 millions de blogs touchant la classe moyenne émergente chinoise des grandes villes de l'Est, la plupart ayant moins de 30 ans, la tentation d'appliquer ces recettes de marketing intelligence est, comme on peut le comprendre, très forte. Pourtant, selon Sam Flemming, l'analyse des BBS en Chine ne doit pas être négligée. Les BBS ou babillards électroniques (souvenez vous du Babillard de L'Atelier, l'un des premiers en France) sont des serveurs ayant une adresse propre auxquels on se connecte pour échanger des messages, échanger et stocker des fichiers. Proches des forums en terme d'usage, les BBS ont pratiquement disparu. Excepté en Asie... Revenons aux chiffres Quoi que relativement peu indexés, un moteur spécialisé annonçait récemment 10 000 BBS recensés en Chine. L'univers du « BBS invisible » représentant aujourd'hui l'essentiel de la « BBSphère », on peut imaginer que leur nombre est en fait nettement plus important. Après l'analyse d'un seul BBS spécialisé sur l'automobile Sam Flemming estimait déjà à 1 million le nombre de messages qui y étaient postés par mois ! Même retour d'expérience sur des commentaires collectés sur le secteur de la téléphonie mobile, à partir des BBS les plus influents sur l'opinion : des centaines de milliers de messages et d'avis de consommateurs sur les derniers téléphones mobiles, les plus cool ou encore les plus tendance. Encore peu de moteurs et d'aggrégateurs de BBS existent sur le marché. Teein serait l'un des meilleur selon Sam Flemming, tandis que ChinaBBS est le plus populaire. Signe d'un marché émergent et prometteur , le fonds d'investissement Sequoia vient d'investir dans la jeune société Qihoo, aggrégateur et moteur de recherche BBS en Chine. 20 millions de dollars levés en tout. A noter que le programme Spider project mis en place par Qihoo pourrait bien aboutir à un business model de type Google AdWords pour BBS en Chine. A lire sur : www.samflemming.com

Haut de page

1 Commentaire

Microsoft a sorti une plateforme de blog pour la chine qui censure automatiquement certains mots ou expressions. Par exemple le mot démocratie est remplacé par un espace blanc...

Soumis par JM (non vérifié) - le 14 septembre 2006 à 14h59

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas