La beauté se mesure aux algorithmes !

Par 07 avril 2008
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient

L'université de Tel Aviv crée un système capable d'apprendre les différents paramètres qui constitueraient la beauté d'un visage. Celui-ci tient compte des réactions humaines pour affiner ses critères de sélection.

Les logiciels de reconnaissance faciale permettaient déjà de reconnaître l'expression d'une personne. Ils peuvent désormais en identifier la beauté : l'université de Tel Aviv développe un système informatique capable de délivrer un jugement esthétique. Pour y parvenir, celui-ci réalise un modèle géométrique de la face humaine qui lui est présentée. Une fois celle-ci représentée mathématiquement, il effectue plusieurs recherches, comme celle de détection de la symétrie des traits, de la qualité de la peau ou de la couleur des cheveux. La machine délivre ensuite les résultats de son analyse. Avec un grand atout : elle est évolutive. Ce qui signifie qu'elle tient compte de la réaction des êtres humains à la vision d'un visage afin d'affiner ses critères de sélection. "L'ordinateur apprend implicitement à interpréter les caractères qui font la beauté véritable à travers les différentes données qu'il reçoit", souligne Amit Kagian, responsable du projet.
Reconstituer le concept de beauté absolue
Ainsi, les scientifiques ont organisé un test pendant lequel ils ont demandé à une trentaine de personnes de juger cent visages de femmes de type caucasien et d'âge similaire. Les volontaires ont dû attribuer une note entre 1 et 7 sans expliquer les raisons de leur choix. Les données ont ensuite été entrées dans le système informatique, qui s'est appliqué à faire le lien entre une note et un visage. Aux dires mêmes des responsables du projet, ce dernier représente surtout un pas important en matière de développement d'intelligence artificielle. Ce, en rendant l'ordinateur capable de repérer des critères propres à l'être humain. Et même de les dépasser. "Le concept de beauté universelle existe dans la nature. Mais chacun de nous est influencé par des critères différents qui nous empêchent d'atteindre à la compréhension formelle et complète de la beauté", souligne Amit Kagian, qui ajoute : "notre système pourrait permettre de toucher à cette essence".
Perfectionner les systèmes de reconnaissance faciale
Reste que le concept de beauté ne peut être imputé seulement à une certaine perfection physique. De nombreux autres paramètres entrent en ligne de mire : histoire de la personne, phéromones, etc. Les applications du système sont très limitées. Difficile d'imaginer un site de rencontre permettant de tester la beauté supposée d'une personne. A moins de proposer à l'internaute de nombreux visages et d'adapter la recherche en fonctions de ces critères. Autre biais : il n'existe pas encore de version permettant d'identifier les atouts physiques des hommes, ceux-ci étant plus difficiles à définir selon le chercheur. En dehors de toute considération d'ordre esthétique, cette recherche pourrait jouer un rôle non négligeable pour améliorer les systèmes de reconnaissance faciale, notamment dans le secteur de la sécurité. Ce, en permettant de débusquer des suspects déguisés. Autre application envisageable : son utilisation dans le secteur de la reconstruction faciale, pour simuler avec précision la qualité esthétique d'une opération en préparation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas