Behind the green screen : l'écran comme obstacle communicationnel (*)

Par 18 janvier 2010

Qu'y a-t-il derrière l'envers de votre écran ? Cela ne me regarde pas, certes, mais la question se pose vraiment. Pourquoi ? Tout simplement pour aider à réinventer les relations entre coworkers et les relations dans le couple. Oui, petite ambition pour ce post et oui, il est directement inspiré par Nathanaël de La Cantine, et mon épouse dans Le Salon. Bref. Dans la vie inventée par Gutenberg et Léon Zitrone, l'activité était le support. Vous regardiez la TV, vous vous divertissiez.

Et même si vous regardiez un reportage sur les recherches menées pour savoir quelle marque de savon liquide anti-bactérien utilisait Ponce Pilate, vos interlocuteurs potentiels étaient à même d'entendre, et donc de comprendre votre degré de concentration. Et par là de savoir si oui ou non l'on pouvait vous déranger. Même chose, si vous lisiez l'équipe (c'est mal) ou Le Monde Diplomatique (c'est bien), tout le monde savait que vous étiez intellectuellement inatteignables.

Changement de paradigme avec votre ordiphone ou votre ordinateur nomade. Plus personne ne sait ce que vous fabriquez. D'autant que le dispositif nomade est par essence nombriliste, puisque les informations ou les types de données qui y sont affichées ne sont pas visibles (sauf voyeur patenté) pour les autres. Tweetez-vous, lisez-vous le dernier mémo confidentiel de votre boîte, êtes vous sur Meetic, parcourez-vous les dernières informations en matière d'économie, de sport, de politique étrangère ? On ne sait plus, alors on ne sait plus comment et quand vous aborder. Les technophobes peuvent penser que vous n'êtes plus que dans la technosphère du loisir, et de vous déranger sans cesse, alors que les technophiles n'osent plus vous interrompre.

Alors, que faire ? L'idéal serait, à la manière des objets communicants inventés par violet, d'afficher une couleur sur l'envers des portables. Rouge si mémo top secret, vert si Tweet.
Ou alors il faut attendre tranquillement l'arrivée des tablettes iSlate et consorts, et la généralisation des eBooks, dont l'écran se partage plus naturellement avec votre environnement.
(*) oui oui, je sais.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas