La Belgique se met au paiement par SMS

Par 23 mars 2007

Les Belges s'enverront bientôt de très onéreux SMS... La société Banksys vient de signer un partenariat avec les trois opérateurs belges, Base, Mobistar et Proximus, pour lancer un système de paiement...

Les Belges s'enverront bientôt de très onéreux SMS… La société Banksys vient de signer un partenariat avec les trois opérateurs belges, Base, Mobistar et Proximus, pour lancer un système de paiement sur mobile, baptisé Pay2me. But de la manœuvre : permettre aux utilisateurs de régler leurs achats via un simple SMS.
Pour profiter de ce nouveau service, il suffira, en plus d'être abonné à l'un des trois opérateurs, de posséder un compte dans une banque belge. L'option est ensuite activée gratuitement, pour faire de son mobile un véritable porte-monnaie.
En effet, il sera possible de régler tout type d'achat, de la baguette de pain à la course en taxi. Petit bémol : chaque transaction sera facturée 49 centimes d'euro au commerçant, et 25 centimes au client. Les pièces et billets devraient rester longtemps le moyen de paiement des petits achats…
Comment fonctionnera le système ? Lors de son passage en caisse, le client devra donner son numéro de téléphone au vendeur, inscrit lui aussi au service. Celui-ci lui enverra ensuite un SMS faisant figure d'acte de paiement. L'utilisateur doit alors valider le paiement par la saisie d'un code secret. Un dernier texto de confirmation envoyé aux deux parties conclut l'opération.
Pas si simple, finalement… Le service devrait cependant plaire aux professionnels en situation de mobilité, chauffeurs de taxi, livreurs, etc. Et aux distraits qui oublient leur portefeuille !
Lancée en phase test en Belgique, l'opération pourrait être déployée à l'échelle européenne en cas de succès. La France, l'Italie et le Royaume-Uni pourraient être les prochains concernés.
Dans l'Hexagone, le paiement sur mobile tâtonne encore. Plusieurs expérimentations sont en cours, qui tablent sur la technologie NFC (Near Field Communication) de paiement sans contact. Ainsi, à Strasbourg, le CIC-Crédit Mutuel et NRJ Mobile testent actuellement le système auprès des commerçants.
Et dans le cadre de la mise en place prochaine d'un espace unique européen de paiements, le Single Euro Payments Area (SEPA), Orange, SFR et Bouygues Telecom et deux groupes bancaires se sont réunis pour développer et tester une solution efficace de paiement sans contact.

(Atelier groupe BNP Paribas – 23/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas