Belle croissance en vue pour les applications de santé sur mobile

Par 19 avril 2010

Les applications liées à la santé s'annoncent comme une source de revenus non négligeables pour le secteur. Les dispositifs de prévention et de bien être seront parmi les plus plébiscités.

Les systèmes de gestion de la santé par mobile permettront au secteur de générer près de 2 milliards de dollars en 2014, note Juniper Research. Dans l'étude "Healthcare in the palm of your hand", le cabinet rappelle que ces bénéfices reviendront en grande partie aux Etats-Unis, entrés très tôt sur le marché avec des solutions de monitoring cardiaque. Et ce, principalement dans les pays développés. La raison de cet engouement : si les entreprises s’engageaient auparavant dans ce secteur pour des raisons de responsabilité sociale, aujourd’hui elles y pénètrent car elles y trouvent des opportunités financières. Des applications liées au bien être et aux pathologies chroniques nourriront cette croissance, ainsi que des modules qui combinent mobile et capteurs répartis sur le corps.
Des opportunités financières
Ainsi, il existe déjà plus de cinq milles applications sur les magasins comme l'AppStore ou celui de RIM. Ces dernières allant de la gestion des calories à des bases de ressources médicamenteuses. De tels systèmes de gestion de la santé s'annoncent aussi comme un moyen de réduire les coûts : cela de manière indirecte, en réduisant le nombre de personnes admises dans les hôpitaux grâce a un suivi quotidien des personnes. Ou indirecte, via la généralisation de systèmes d'information ou de rappel de rendez-vous. Pour des raisons économiques et techniques, les bénéfices liés aux systèmes de gestion seront plus modérés pour les pays en voie de développement.
Un schéma différents dans les pays en développement
Dans ces régions où le déficit en terme de personnels de santé atteint plus de quatre millions de travailleurs, les nouveaux dispositifs devront être avant tout efficaces et faciles à implanter. L’institut prévoit ainsi qu’une large majorité des services seront basés sur un système de SMS. Deux services ont ainsi été identifiés par Juniper comme étant efficaces en termes financiers et techniques. Le premier concerne les alertes SMS rappelant les rendez-vous médicaux aux patients. Et le second : l’envoi d'un message texte en cas d’épidémie pour éduquer la population sur la maladie et éviter sa propagation.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas