Bénéfices apportés par les solutions d’e-procurement

Par 18 juillet 2002

Selon l’enquête menée en mai et juin 2002 par la société d’études britannique Benchmark Research, pour le compte de Commerce One, auprès des principales entreprises mondiales aux Etats-Unis ...

Selon l’enquête menée en mai et juin 2002 par la société d’études britannique Benchmark Research, pour le compte de Commerce One, auprès des principales entreprises mondiales aux Etats-Unis et en Europe, les entreprises ayant investi rapidement dans des solutions d’approvisionnement en ligne bénéficient aujourd’hui d’un avantage concurrentiel. 63 % des entreprises « performantes » ont économisé entre 10 et 15 % sur leurs budgets d’approvisionnement alors que 3 % seulement des entreprises « moins performantes » ont pu réaliser de telles économies. 41 % des entreprises « performantes » ont obtenu des réductions de coût allant de 10 à 15 % pour la gestion des commandes, contre 4 % des entreprises « moins performantes ». 40 % des entreprises « performantes » utilisent la technologie d’enchères pour leur approvisionnement en produits et services, contre 12 % pour les entreprises « moins performantes ». 36 % des entreprises « performantes » utilisent le e-procurement pour gérer les demandes d’achats internes, contre 16 % des entreprises « moins performantes ». 27 % des entreprises « performantes » ont mis en place des solutions supportant les transactions dans différentes devises, contre 9 % seulement des entreprises « moins performantes ». Enfin, 10 % des employés des entreprises « performantes » établissent leurs demandes d’achat en ligne via une solution reliée au département central d’approvisionnement, contre 2 % dans les entreprises « moins performantes ». En comparant les résultats pour les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Allemagne, l’étude indique que les compagnies américaines, bien qu’elles n’aient pas adopté les solutions d’e-procurement de manière plus importante que les entreprises britanniques, utilisent plus facilement les enchères en ligne et réalisent davantage d’échanges commerciaux via Internet. L’enquête démontre également que les entreprises allemandes ont tendance à moins utiliser les solutions en ligne dédiées aux échanges commerciaux. Ainsi, les entreprises américaines interrogées réalisent 12 % de l’approvisionnement total en ligne, contre 13 % au Royaume-Uni et 7 % seulement en Allemagne. En revanche, 38 % des entreprises interrogées aux Etats-Unis utilisent les enchères en ligne, contre 32 % au Royaume-Uni et 3 % seulement en Allemagne. De plus, grâce à la gestion en ligne des commandes, 32 % des entreprises américaines réalisent entre 10 et 15 % d’économies, contre 20 % au Royaume-Uni et 4 % en Allemagne. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 18/07/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas