BenQ Mobile cesse ses activités

Par 03 janvier 2007
Mots-clés : Smart city, Europe

BenQ Mobile, l'ancienne filiale de téléphonie mobile de Siemens rachetée en juin 2005 par le groupe taïwanais BenQ, vient de faire faillite. La société, qui avait déposé le bilan en septembre...

BenQ Mobile, l'ancienne filiale de téléphonie mobile de Siemens rachetée en juin 2005 par le groupe taïwanais BenQ, vient de faire faillite. La société, qui avait déposé le bilan en septembre 2006, n'a trouvé aucun repreneur à la date butoir du 31 décembre 2006, fixée par l'administrateur judiciaire, Martin Prager.
 
L'entreprise, qui arrête toute activité, va fermer ses deux dernières usines de production situées en Allemagne. Les salariés devraient cependant pouvoir toucher 80% de leur salaire brut pendant un an, grâce au fonds de solidarité mis en place par Siemens.
 
Siemens, qui fait actuellement face à des accusations de corruption dans une affaire de pots-de-vin, pourrait pâtir de l'échec de son ancienne branche mobile. L'allemand, qui a déboursé, pour vendre sa filiale, plus de 400 millions de dollars et a cédé gratuitement 1500 de ses brevets à BenQ, est accusé d'avoir vendu à perte pour ne pas avoir à financer les licenciements en cas de liquidation. Plusieurs salariés ont déjà porté plainte contre le géant. A suivre...
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 03/01/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas