Bertelsmann acquiert 50 % de la “cyberlibrairie” de Barnes & Noble.

Par 08 octobre 1998
Mots-clés : Future of Retail

Voulant rattraper son retard sur Amazon.com, le grand libraire traditionnel Barnes & Noble vient d’annoncer une alliance surprise avec Bertelsmann pour donner un nouvel élan à sa propre activité on ...

Voulant rattraper son retard sur Amazon.com, le grand libraire
traditionnel Barnes & Noble vient d’annoncer une alliance surprise avec
Bertelsmann pour donner un nouvel élan à sa propre activité on line.
Selon cet accord, Bertelsmann va prendre 50 % dans le capital de Barnes &
Noble.com pour 200 millions de dollars (1,1 milliard de F).
Les deux partenaires comptent introduire “dans les plus brefs délais”
leur joint-venture en Bourse.
Lancé au printemps 1997, le site Barnes & Noble.com revendique aujourd’hui
près de 1 million de clients et près de 3 millions de références en stock.
Cette alliance va lui permettre de bénéficier de moyens importants pour
poursuivre son développement.
Les deux groupes prévoient en effet d’investir chacun dans leur
joint-venture sur Internet 100 millions de dollars, soit plus d’un
milliard de F au total. Chairman de Barnes & Noble, Leornard Riggio
indique “avec un partenaire de la stature de Bertelsmann, nous sommes en
ordre de marche pour entrer dans une nouvelle phase de notre croissance
dans le commerce électronique”. Pour sa part, Thomas Middelhoff, le futur
président de Bertelsmann assure “Ensemble, nous avons les moyens de
concurrencer Amazon en offrant une alternative aux consommateurs”.
Bien que leurs projets n’aient pas été dévoilé, il est bien évident que
Bertelsmann devrait bénéficier du fonds éditorial et de l’expertise de
Barnes & Noble dans le “e-commerce” pour lancer sa propre activité Books
on Line sur le marché européen.
(Les Echos - La Tribune - Le Figaro - Libération - 08/10/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas