Le Bi-Bop est mort.

Par 29 septembre 1998
Mots-clés : Digital Working, Europe

Annoncé en début d’année, après cinq années de fonctionnement, l’arrêt du service de téléphonie mobile grand public Bi-Bop est effectif à compter de ce jour. Lancé en 1993 par France Télécom, ce ser...

Annoncé en début d’année, après cinq années de fonctionnement, l’arrêt du
service de téléphonie mobile grand public Bi-Bop est effectif à compter de
ce jour. Lancé en 1993 par France Télécom, ce service faisait à l’époque
figure de solution économique par rapport aux très coûteux services GSM
utilisés surtout par une clientèle professionnelle.
Alors que l’opérateur tablait sur 350 000 clients lors du lancement du
Bi-Bop, l’audience n’a jamais dépassé les 95 000 utilisateurs.
Bi-Bop comptait encore début 1998, 40 000 clients qui se sont vu proposer
une offre commerciale pour migrer vers les services Itinéris de France
Télécom. La moitié de ces utilisateurs a demandé la résiliation de leur
contrat et à bénéficier d’une réduction de 500 F sur l’achat d’un
téléphone mobile Ola, d’une mobicarte ou sur leur facture Itinéris.
Bi-Bop comptait encore mardi 20 000 utilisateurs ayant sans doute oublié
au fond d’un tiroir ce téléphone si vite démodé.
(La Tribune - Le Figaro - Aujourd’hui - 30/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas