Pour bien collaborer, il faut être proche, mais pas forcément en distance

Par 31 octobre 2012 Laisser un commentaire
collaboration

Travailler au sein d'une même structure et se fréquenter tous les jours facilite la collaboration. Mais pour qu'elle soit vraiment effective, et fonctionne aussi bien en présentiel qu'à distance, c'est sur la qualité de cette relation qu'il faut miser.

La proximité entre salariés présents dans un même lieu favorise la collaboration. Cela semble évident, et a été à l'origine de la multitude d'espaces de travail partagés (les open space). Récemment, une étude empirique s'est aussi attachée à en prouver les bienfaits. Elle a été menée par l'université de Michigan auprès de cent soixante-douze membres de la faculté et des instituts de recherche. Les résultats démontrent que les chercheurs occupant le même bâtiment seraient à 33% plus susceptibles de collaborer que les chercheurs qui occupent des bâtiments différents et 57% pour ceux qui seraient au même étage. Pourquoi remettre le doigt dessus ? Parce qu'à un moment où la mobilité et le travail à distance commencent à redéfinir les espaces de travail et les façons de collaborer, la question se pose de savoir si cette diminution du présentiel quotidien va réduire également la capacité à échanger et produire ensemble. Pour Bertrand Duperrin, Directeur de Nextmodernity, la réponse est non. "La technologie est un levier formidable qui peut aider à développer un contexte favorable à la collaboration en amont", explique-t-il.

Se focaliser sur l'humain

Elle permet de s'affranchir des barrières spatio-temporelles mais pas de la dimension humaine. Toutefois, "dissocier la technologie, l'humain et la dimension culturelle est une erreur", explique-t-il. Ce qui veut dire, évidemment, que même si elles facilitent le fait de garder contact et collaborer à distance, il ne faut pas annihiler totalement ce lien physique. L'étude montre d'ailleurs qu'il y a eu davantage de relation en face-à-face que par un canal électronique, même si les usages ont varié selon les groupes de chercheurs étudiés.La technologie ne peut pas remplacer totalement la proximité humaine. Et surtout la confiance. Pour continuer à collaborer efficacement, par tous les biais, il faut donc avoir établi une relation avec les individus avec qui l'on travaille. Cela, qu'on les fréquente au sein d'un même bureau ou à distance. Connaître les personnes avec qui l'on travaille mais également comprendre leurs besoins est également un facteur favorisant. "La technologie à elle seule ne suffit pas à véhiculer une dimension humaine, ni à aider les gens à se connaître", juge Bertrand Duperrin.

L'outil ne fait pas la collaboration

Beaucoup d'entreprises intègrent des communautés d'entreprise dans le but de faire collaborer les salariés. Mais si cette communauté n'a pas de sens auprès des collaborateurs, elle ne fonctionnera pas. Par contre, si la base humaine est solide, la technologie peut par contre aider à aller plus loin. Le réseau social est une technologie qui a un avantage par rapport à cela. Il comporte deux dimensions : la collaboration et le réseautage. Les médias sociaux permettent de rencontrer des personnes par communauté d'intérêt et de créer une relation en dehors d'un projet à réaliser. Le côté réseautage est un moyen de connaître les gens par l'intermédiaire de leur profil, de l'historique de leur contribution sur la plate-forme. Mais le jour où ces personnes seront amenées à travailler ensemble, elles pourront le faire car il y aura une relation qui aura été créée entre elles.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas