Via les biens virtuels, le mobinaute devient un marketeur

Par 16 février 2010
Mots-clés : Future of Retail

FunMobility et Teleflora proposent d'envoyer gratuitement à un ami un bouquet virtuel accompagné d'un coupon de réduction pour s'en offrir un bien réel par la suite.

Autant profiter de l'engouement pour les biens virtuels : FunMobiliy et Teleflora lancent une opération qui permet aux internautes d'envoyer gratuitement depuis leur mobile un bouquet virtuel à la personne de leur choix. Bouquet accompagné d'un coupon de réduction permettant d'acheter en aval des fleurs, bien réelles cette fois, chez les fleuristes partenaires de Teleflora. L’utilisation du mobile comme levier pour des offres marketing n’est pas nouveau. "Mais l’originalité de cette initiative repose sur le fait qu’elle implique les consommateurs tout au long du processus", commente pour L’Atelier Sandra de Bailliencourt, directrice de Novedia Agency. Une approche intéressante pour les marketeurs, qui, en fin de compte, ne servent que de relais dans la démarche des clients.
Les consommateurs ciblent eux-mêmes les clients potentiels
Ce sont les consommateurs qui ciblent eux-mêmes les clients potentiels", poursuit la responsable. Et d'ajouter :"ce type d’initiative est en parfaite adéquation avec les dispositifs de dématérialisation". Selon la spécialiste, amener les clients à se partager de l’information, ou à communiquer eux-mêmes sur des produits qu’ils trouvent intéressants, renforce la fidélisation. L'initiative la laisse cependant quelque peu sceptique. "Le fait d’envoyer un cadeau virtuel devrait induire une démarche préalable, une démarche d’achat",nuance la consultante.
Apporter au client une information dans sa mobilité
Or ici, c'est le contraire. "La personne qui 'offre' ne débourse rien quand celle qui reçoit est ensuite conviée à se rendre en magasin pour acheter un produit". Selon elle, l’innovation du marketing mobile aujourd’hui reste du coup toujours sur le fait que ces appareils apportent une information au client dans sa mobilité. "Les mobiles permettent d’activer une campagne géolocalisée. Lorsqu’un client passe devant une enseigne, ils reçoit une information push", explique-t-elle.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas