Bientôt des panneaux solaires vaporisés sur toutes les surfaces?

Par 07 janvier 2015 1 commentaire
panneaux solaires en spray ?

Casques, toits, vitres, bancs un ingénieur canadien pense avoir trouvé un moyen de convertir n’importe quelle surface en panneau solaire. Ceci grâce à un simple spray.

Mon rêve serait qu’un jour vous verriez deux techniciens avec des sacs à dos du style Ghostbusters arriver chez vous et qui vaporiseraient votre toit.” Après les panneaux solaires colorés, l’objectif de Illan Kramer de l’université de Toronto peut passer pour irréaliste voire comique. Pourtant il serait sur le point de développer une technologie capable de vaporiser un panneau solaire sur des surfaces flexibles. Ce n’est pas la première fois qu’un tel projet voit le jour : l’idée d’imprimer son propre panneau solaire est ancienne. Originaire de la même université, Ted Sargent tente depuis 2005 de développer ce type de technologie. Il avait déjà fait de grandes avancées dans le domaine et Illann Kramer continue dans cette voie. Ce dernier affirme avoir fait un pas de plus vers le spray à panneau solaire.

Faciliter la production de panneaux solaires

L’idée du chercheur et de son équipe a été d’utiliser de minuscules particules sensibles à la lumière appelées CQD (colloidal quantum dots). Pour disposer ces particules sur une surface, il fallait jusqu’alors beaucoup de patience et d’argent du fait des procédés chimiques particulièrement délicats utilisés. D’où l’importance de mettre au point une autre méthode pour le chercheur canadien. Lui et son équipe affirment être parvenu à créer un système baptisé “sprayLD” avec de simples embouts pulvérisateurs comme on en utilise dans les fonderies pour refroidir l’acier. “C’est quelque chose que vous pouvez monter façon 'récup' à la manière de l’émission Junkyard Wars, ce qui est un peu ce que nous avons fait.assure Illann Kramer.

Un marché potentiellement bouleversé

La technologie permettrait ainsi à la fois de transformer un grand nombre de surfaces flexibles faites de métal ou de plastique en panneau solaire et de réduire les coûts de production des panneaux actuels. En rendant la production des panneaux photovoltaïques beaucoup moins coûteuse, l’ensemble du marché connaîtrait un changement radical. Les prix connaîtraient une chute vertigineuse si la production à bas coût était généralisée. Et on imagine sans peine les conséquences sur la propagation des panneaux : des surfaces jusqu’alors inaccessibles pourraient être rendues solaires comme les ailes d’avions. Mais ces panneaux “vaporisés” doivent encore gagner en performance. C’est d’ailleurs l’un des objectifs des chercheurs de l’université de Toronto. L’autre objectif étant d’en faciliter la production de masse.

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour,

panneau solaire en spray!!!!

Bonne Journée

Soumis par ams rd (non vérifié) - le 13 janvier 2015 à 15h43

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas