Bientôt un foyer français sur deux équipé d'un ordinateur

Par 31 août 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

50 % des foyers français devraient être équipés d'un ordinateur d'ici la fin de l'année selon l'étude publiée par l'institut allemand GFK. La baisse significative des prix et l'essor d'Internet...

50 % des foyers français devraient être équipés d'un ordinateur d'ici la fin de l'année selon l'étude publiée par l'institut allemand GFK. La baisse significative des prix et l'essor d'Internet ( bientôt huit millions d'abonnés haut débit en France ) sont à l'origine de cet engouement pour l'informatique.

C'est le grand public qui dope les ventes : 25 % d'augmentation au premier semestre 2005 par rapport à la même période en 2004. On notera tout particulièrement l'attirance pour les ordinateurs portables avec une croissance des ventes de 42 %.

Les périphériques informatiques ont aussi le vent en poupe. Pour le marché des imprimantes, le cabinet GFK constate une croissance des ventes de 12 %, tirée par le succès des appareils multifonctions (scanner, photocopieur et imprimante en un seul appareil, en hausse de 46 %).

Le marché professionnel n'a de son côté connu qu'une faible progression, qui s'explique par le fait que " l'équipement des entreprises, qui est largement en place, est désormais utilisé bien au-delà de sa période d'amortissement" selon GFK. Les ventes d'ordinateurs professionnels ont même reculé de 2 % par rapport à l'an dernier. Seul le renouvellement du matériel tire un peu le marché sur ce secteur. Les écrans LCD qui viennent remplacer les écrans cathodiques dans les bureaux sont ainsi en hausse de 52 %.

En volume, 2005 devrait donc être l'année de tous les records : 7,3 millions d'ordinateurs (dont près de trois millions de portables), 5,1 millions de moniteurs, 4,8 millions d'appareils photo nuémriques et 5,4 millions d'imprimante devraient avoir été vendus d'ici la fin de l'année.

En dépit de ces chiffres, les revenus des fabricants devraient rester plus ou moins stables selon GFK, puisque cette explosion des ventes est en partie due à une forte érosion des prix. Le chiffre d'affaires cumulé devrait avoisiner les 14,3 milliards de dollars, soit à peu près autant qu'en 2004.

(Atelier groupe BNP Paribas - 31/08/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas