Big Data : opportunité lucrative pour les startups

Par 06 janvier 2014
Big Investments

Les startups concentrant leur activité sur l'exploitation du Big Data provoquent un enthousiasme inégalé des investisseurs.

3,6 milliards de dollars pour l'année 2013 seule. C'est le montant des investissements enregistrés dans les startups du Big Data cette année. Si le chiffre est pour le moins conséquent, il faut, pour en observer la réelle étendue, le mettre en relation avec le volume des investissement précédents. Ce sont ainsi entre 2008 et 2012 un peu moins de 5 milliards de dollars qui ont été investis. Il apparaît ainsi qu'entre crainte de bulle fiscale et contexte économique inespéré, le Big Data offre des opportunités extrêmement intéressantes pour les jeunes entrepreneurs. C'est du moins ce qui semble se dégager à la lecture de l'infographie publiée par Big Data Startup mettant en lumière les structures de financement et d'investissement des grandes startups de 2013.

Un investissement important et disséminé

Ces 3,6 milliards de dollars ne se sont cependant pas concentrés uniquement sur quelques grandes startups mais semblent bien avoir été répartis de manière relativement égale entre les startups. Ainsi, en moyenne, les levées de fonds de startups du Big Data enregistrées en 2013 s'élevaient à près de 210 millions de dollars. La startup ayant ainsi reçu les investissements les plus importants, Palantir, société qui offre des solutions analytiques au Big Data, a atteint 556 millions de dollars. Toutefois, MongoDB, la seconde startup du classement n'a enregistré "que" 231 millions de dollars. Ce dynamisme des startups du Big Data se retrouve dans les différents processus d'acquisitions et de fusions observés entre les différents acteurs. Il s'agit ainsi non seulement d'opérations effectuées entre startups et ce sur une base relativement fréquente, mais l'on observe surtout de très nombreux rachats de startups par de grandes sociétés. On peut ainsi noter le rachat record de Climate Corporation par Monsanto en octobre, Atlas par Facebook en mars ou de Locationary par Apple en juillet.

Une rationalisation de l'approche

2013 semble ainsi bien avoir été l'année du Big Data pour les startups, mais plutôt qu'année record, les investissements effectués cette année apparaissent plutôt s'insérer dans un système pérenne. L'Institut Gartner estime ainsi que d'ici 2016, les investissements dans le Big Data, aussi bien dans les solutions logicielles que dans les startups les proposant, devraient atteindre quelques 232 milliards de dollars en termes de dépenses des services informatiques. Il semble ainsi que se met en place, après l'effet d'annonce généré par des rachats records de startups, un système stable et construit de financement des opportunités du Big Data. Ce sont ainsi 3 fonds destinés au Big Data qui sont apparus sur les marchés, comme KPMG Capital et Accel Partners par exemple, illustrant bien la place reconnue par les grands acteurs aux opportunités soulevées par l'exploitation du Big Data.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas