Bilan 2000 de l’électronique grand public en France.

Par 09 février 2001

Selon GfK, le marché de l’électronique grand public a généré en 2000 un chiffre d’affaires de 43 milliards de F, en hausse d’environ 6 % par rapport à 1999. Le chiffre d’affaires de l’ensemble des b...

Selon GfK, le marché de l’électronique grand public a généré en 2000 un
chiffre d’affaires de 43 milliards de F, en hausse d’environ 6 % par
rapport à 1999. Le chiffre d’affaires de l’ensemble des biens techniques
de loisirs (électronique grand public + informatique + photo + loisirs
interactifs + télécom) atteint 84,7 milliards de F.
4 296 000 écrans de télévision (tous types confondus) ont été vendus en
2000, soit une hausse de 3 %. Les grandes tailles (sur téléviseurs
classiques et rétroprojecteurs) et les combinés TV/magnétoscopes ont tiré
le marché à la hausse. 4 millions de téléviseurs à tube cathodique
classique se sont vendus en 2000, grâce, en grande partie, au haut de
gamme: le 16/9 représente 14 % des ventes en volume. Par ailleurs, le
«real flat» (tube cathodique extra plat) se développe rapidement vers
des tailles d’écran de plus en plus variées (16/9 ou en 4/3). Près d’une
télé vendue sur 10 est aujourd’hui Real Flat.
Conséquence de ces développements: le prix moyen de la télévision
augmente d’environ 1,4 % (2 720 F TTC).
45 000 rétroprojecteurs ont été vendus en 2000, à un prix moyen de 16 600
F. 4 000 TV plasma ont également été vendues à un prix moyen de 77 000 F
TTC.
Malgré la forte progression des ventes de DVD et des combinés TV /
magnétoscopes (590 000 unités vendues), 2,8 millions de magnétoscopes ont
été vendus en 2000, grâce à des prix toujours en baisse (- 14 %). Une
nouvelle génération de magnétoscopes, à disque dur, est attendue pour la
fin 2001. Plus de 120 000 «Personal Video Recorder» ont déjà été vendus
aux Etats-Unis.
Il s’est vendu 600 000 caméscopes en 2000, soit une progression en volume
de 5 % et en valeur de 15 %, dont 240 000 caméscopes numériques (+ 62 %)
et 360 000 en analogique (- 15 %).
Les ventes de chaînes hi-fi intégrées s’élèvent en 2000 aux alentours de
1,95 million. Les micros chaînes enregistrent la plus forte progression
des ventes de ce marché.
Début 2000, un nouveau type de produit hybride est apparu, les chaînes
«home cinéma». Ce nouveau type de chaîne, équipé d’un lecteur DVD, d’un
décodeur 5.1 et d’un système d’enceintes offre une solution complète pour
le home cinéma. Ce nouveau produit, avec un prix moyen attractif, est
désormais accessible à un large public.
Le home cinéma dynamise le marché des éléments séparés. Les ventes
d’enceintes, principal marché des éléments séparés, progressent de 19 %
en valeur. Avec une progression de 49 %, les ampli-tuner deviennent
désormais le second marché des éléments séparés en valeur. Le format 5.1
représente, sur les douze derniers mois, 46,3 % du chiffre
d’amplification.
Les produits de l’audio portable représentent désormais plus d’un tiers
des produits issus de la technologie numérique. Malgré une croissance de
2,1 % seulement en 2000, ils génèrent un chiffre d’affaires d’environ 3
milliards de F. Les baladeurs MP3 ont fait une arrivée remarquée (25 000
unités vendues). Les baladeurs mini-disc ont enregistré un chiffre
d’affaires de 310 millions de F, équivalent à celui des baladeurs cassette
traditionnels. Les CD portables dépassent enfin le cap du million d’unités
vendues.
L’électronique embarquée génère un chiffre d’affaires d’environ 3
milliards de F, en hausse de 4 %.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 09/02/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas