Bilan plutôt positif à Tours.

Par 25 février 2000
Mots-clés : Smart city, Europe

L'expérience pilote de PME à Tours a débuté il y a six mois. Plus de 35 000 cartes, dont les trois quarts couplées à une carte bancaire, ont été distribuées par la Société Européenne de Monnaie Elec...

L'expérience pilote de PME à Tours a débuté il y a six mois. Plus de 35
000 cartes, dont les trois quarts couplées à une carte bancaire, ont été
distribuées par la Société Européenne de Monnaie Electronique (SEME),
promoteur du projet, via les partenaires du projet : la BNP, le Crédit
Agricole, le Crédit Mutuel, le CIC, la Banque Populaire, le CCF et le
Crédit Lyonnais.
1 100 terminaux au total ont été installés, principalement dans les
commerces d'alimentation, les débits de tabac et les kiosques à journaux.
157 000 transactions d'un montant moyen de 25 F ont été réalisées depuis
le début de l'expérience.
Ce nouveau moyen de paiement a été étendu aux automates. Depuis décembre,
les Tourangeaux utilisent ainsi la carte Moneo pour régler leur
stationnement dans les 210 eurodateurs de la ville. Depuis février, ils
peuvent également acquitter leurs titres de paiement dans les 225 bus du
réseau de transports urbains Fil Bleu équipés d'un terminal.
Enfin, d'ici à avril prochain, 400 distributeurs de boissons et de
friandises seront dotés de lecteurs.
Les services publics locaux s'apprêtent de leur côté à équiper en
terminaux les installations sportives de la ville de Tours et les
restaurants universitaires du Crous.
Seuls le débit différé de la carte bancaire et l'absence de ticket
matérialisant chaque achat soulèvent encore des appréhensions de la part
du consommateur.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas 25/02/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas