Bilan positif pour le e-commerce en France.

Par 18 janvier 2002
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Selon les chiffres publiés par Médiamétrie et Nielsen/NetRatings, présentés récemment lors d’une conférence de l’ACSEL (Association pour le commerce et les services en ligne), le bilan de l’e-commer...

Selon les chiffres publiés par Médiamétrie et Nielsen/NetRatings,
présentés récemment lors d’une conférence de l’ACSEL (Association pour le
commerce et les services en ligne), le bilan de l’e-commerce en France est
très positif.
La France comptait en décembre 2001 plus de 4 250 000 acheteurs en ligne,
soit deux millions de plus qu’au début de l’année. Cette progression est
due notamment à l’indice de confiance des internautes français dans
l’achat en ligne qui est passé de 23 % au 1er semestre à 30 % au 2ème
semestre 2001.
Deux facteurs déterminent le profil du cyberconsommateur: l’ancienneté de
l’usage de l’Internet: 43 % des internautes connectés depuis plus de
trois ans ont effectué un achat au cours des six derniers mois, contre 27
% au niveau national, et le type de connexion de l’internaute au foyer:
38 % des internautes connectés haut débit ont effectué un achat en ligne
au cours des six derniers mois, contre 33 % au niveau national.
L’audience des sites leaders de e-commerce en France progresse aujourd’hui
plus vite que le nombre d’internautes actifs.
Les onze sites e-commerçants participant à l’indicateur ACSEL «e-commerce
pour tous» ont constaté une progression de 109 % des transactions en
ligne en 2001. Leur chiffre d’affaires 2002 devrait augmenter en moyenne
de 61 % (selon les chiffres agrégés par PricewaterhouseCoopers).
Pour atteindre cet objectif de croissance en 2002, le plan d’action de
l’ACSEL porte sur trois points: contribuer à la démocratisation de
l’accès au grand public au haut débit, en agissant auprès des opérateurs
pour diminuer de moitié le prix de l’abonnement à l’ADSL, faire émerger un
label unique de qualité de service et de protection des données
personnelles des internautes, privilégier la carte bancaire comme moyen de
paiement sur Internet, en renforçant la coopération entre e-commerçants et
banques.
«e-commerce pour tous», fondé en janvier 2001 par sept sites majeurs de
commerce en ligne opérant en France et le cabinet PricewaterhouseCoopers a
rejoint l’ACSEL (200 membres) en décembre 2001.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 18/01/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas