La biométrie aide à l'enregistrement des passagers

Par 30 juillet 2007
Mots-clés : Smart city

Il faudra montrer patte blanche pour emprunter l'avion en Arménie. L'aéroport Zvartnots installe en effet un système d'identification digitale des voyageurs pour mieux assurer la sécurité des vols et des passagers...

Il faudra montrer patte blanche pour emprunter l'avion en Arménie. L'aéroport Zvartnots installe en effet un système d'identification digitale des voyageurs pour mieux assurer la sécurité des vols et des passagers.
 
Les règles de sécurité ne cessent de se renforcer dans les services de transport. Dans ce domaine, l'aéroport arménien Zvartnots à Erevan est innvant : il inaugure un nouveau dispositif de sécurité basé sur la biométrie. Les passagers devront désormais s'identifier grâce à leurs empreintes digitales, un système qui devrait permettre de mieux s'assurer de l'identité des voyageurs. "Ce dispositif innovant et complètement fiable garantit une meilleure sécurité des infrastructures et des avions", explique Marcelo Wende, manager de l'aéroport international d'Arménie.
 
Un système en deux temps
 
Le processus se divise en deux étapes. Les voyageurs devront en effet se plier au système une première fois lors de l'enregistrement, puis une seconde fois au niveau du pont d'embarquement, via un appareil d'enregistrement d'empreintes automatique. Ce double système vise à s'assurer que les personnes qui embarquent correspondent bien à celles qui se sont préalablement présentées.
 
Acquérir une renommée internationale
 
Seuls les passagers en partance sont concernés pour le moment. Le service pourrait être également prochainement utilisé au niveau des arrivées, comme c'est déjà le cas aux USA. Pour Marcelo Wende, "[le] but est de faire de Zvartnots une référence en matière d'aéroport européen". Cet objectif pourrait rapidement se concrétiser : l'aéroport attend plus de 2 millions de passagers cette année.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas